Les Mots ont des oreilles, Cestac et Pennac jouent sur les sens

On osera dire qu’ils ont déjà sévi ensemble. Daniel Pennac (de Au Bonheur des ogres à Monsieur Malaussène, que du bonheur) et Florence Cestac (alors là, la liste est longue du Démon de Midi ou Un Papa, une maman, le très touchant Bienvenue dans mon demi-monde avec Caroline Lhomme) avaient signé ensemble Un Amour exemplaire. On les avait rencontré au Salon du Livre. Ils récidivent et jouent sur les mots, au sens propre du terme. Les Mots ont des oreilles, ils le disent, l’écrivent, l’illustrent. Un bouquin qui éclaire sur ces expressions qui nous sont familières, au moins aux générations qui avaient correctement appris en lire en primaire. Se faite un sang d’encre, Faire des pieds et des mains, Être mauvaise langue, on l’adore. Voilà donc un exercice de style réjouissant, des images et des mors, Pennac-Cestac unis pour le meilleur, le rire l’humour et la langue française. Il ne peut y avoir un plus beau mariage pour jouer sur les sens.

Les Mots ont des oreilles

Langage propre et figuré, c’est déjà un début qui échappe à beaucoup. On remet les pendules à l’heure : Je suis dans la lune mais ne mets pas mets coudes sur la table. A vous de jouer et de trouver. Et pour commencer on a un appétit d’oiseau alors que les piafs passent leur temps à bouffer. Fondre en larmes, c’est pleurer soudains et souvent mais on n’a jamais vu quelqu’un se dissoudre en flaque. Une expression alors figurée ? Comme mettre les pieds dans le plat. Surtout si c’est de la choucroute garnie ou de la soupe de poisson, cela ferait désordre. Non, c’est en fait ne pas en louper une dans une conversation et générer ces blancs où les anges volent. Tiens encore une.

Les Mots ont des oreilles

Jeter un œil, serait-il devenir borgne ? Être sourd comme un pot se prendre la tête dans un pot-au-feu ? Florence Cestac aligne les images, les cisèlent, s’embarque sur les phrases non moins jouissives de Pennac. Il y a toute la bande, Tante Mogne, Litsou, Anna et les autres. On rit, on savoure, on apprend, on s’éduque. Des expressions imagées, le brillant Pennac et la non moins pertinente Cestac s’en sont donnés à cœur joie.

Les Mots ont des oreilles, Le Robert, 14,90 €

Les Mots ont des oreilles

4.2/5 - (4 votes)