Camomille et les chevaux, un amour de cavalière

Camomille a dix ans et adore les chevaux. Enfin maintenant, car avant elle l’aimait pas vraiment l’équidé. Il va lui falloir une rencontre fortuite avec un cheval martyrisé pour quelle devienne une inconditionnelle de l’équitation. Ce sont ses aventures sympathiques que Stefano Turconi (Le Port des marins perdus) dessine d’un trait très cartoon, et pour cause, car il travaille pour Disney en Italie. Lili Mésange, pseudonyme de Frédéric Brémaud, écrit les textes. On en est au tome 6 des aventures de Camomille inédit et le tome 1 est réédité dans une nouvelle version pour permettre de découvrir cette série jeune public très sympa. Camomille qui rejoint Bamboo était chez un autre éditeur.

Camomille et les chevauxAvec Un amour d’Océan on revient aux débuts de Camomille qui découvre toutes les facettes et les caractères des chevaux du club où elle a fini par s’inscrire. Ce n’est pas sur un pur sang qu’elle débute mais sur un poney. Camomille peut confirmer que quand on tombe de cheval, contrairement à la légende il n’attend pas pour voir si son cavalier va bien. Il part au galop. Surtout son maudit poney. On tourne des films au manège, des westerns mais pas simple quand on a un mouton copain avec un cheval. Les élèves vont faire de la figuration. Camomille va vite apprendre toutes les astuces et devenir une cavalière émérite.

Camomille et les chevaux, Tome 1, Un amour d’Océan, Bamboo édition, 7,50 €

Camomille et les chevauxDans le tome 6, Vif comme l’éclair, dans lequel on voit que le dessin de Turconi a évolué, Camomille va être rejointe par Anaïs, sa jeune sœur, une petite fille dont le meilleur ami est un poney, Pompon. Elle a un petit cheveu sur la langue et forme un couple improbable avec Pompon et bientôt un trio avec Éclair, vieille gloire des hippodromes. Un fatigué Éclair qui dort debout et communique sa passion de la sieste aux enfants. Une coquine Anaïs qui va prendre des poteaux de rugby pour une barrière de saut. Un peu haute pour Pompon. Et Anaïs va se faire un plaisir de reproduire sur le mur de sa chambre une peinture rupestre qui montre un cheval.

Des histoires simples, à la portée d’un vaste public, des planches gags ou en quelques pages, beaucoup de bonne humeur, de l’humour, de la tendresse et des personnages attachants, on l’aime bien Camomille avec tout ses copains et la gentille mais coquine Anaïs. Elle joue parfaitement les seconds rôles d’une série détente qui ne se prend pas la tête. Camomille est aussi bien dessiné avec des chevaux, c’est normal, très Disney. En fin d’album un carnet de croquis et des fiches techniques sur l’équitation. Une BD parfaite en période estivale pour les enfants en vacances.

Camomille et les chevaux, Tome 6, Vif comme l’éclair, Bamboo édition, 10,95 €