Expo Calvo à Angoulême, une rencontre avec un maître de la fable à ne pas manquer

Calvo restera à jamais l’auteur de la première grande BD historique, sortie à la fin de la seconde guerre mondiale, La Bête est morte. La fin de l’Allemagne nazie mais aussi tout le conflit retrace à travers des personnages animaliers, Edmond Calvo ne savait sûrement pas en 1945 que son album allait marquer à jamais non seulement le monde balbutiant de la BD mais surtout des générations de lecteurs. Avoir lu La Bête est morte reste un souvenir d’enfance marquant et chargé en émotion. L’exposition qui se tient actuellement à Angoulême, depuis décembre dernier et jusqu’au 31 mai 2020, retrace le parcours artistique d’Edmond-François Calvo (1892 – 1957) sous une forme à la fois chronologique et thématique. Un évènement rare, important et fascinant à découvrir dans le cadre du festival 2020 pour ceux qui vont aller faire un tour à Angoulême, quand on sait que Calvo a été un auteur prolifique, de grand talent, souvent méconnu ou limité à La Bête est morte.

Calvo, un maître de la fable

Héritier de la tradition de la fable animalière telle qu’elle existe dans la culture française avec par exemple Rabier, Calvo réinterprète la métaphore animale de la critique sociale à travers des œuvres majeures telles que La Bête est morte ! ou Les Aventures de Rosalie présentées dans cette exposition. Si tous ses personnages humains semblent caricaturaux, les animaux paraissent pris d’un dynamisme et d’une joie de vivre qui ont valu à Calvo le surnom de Walt Disney français.

Calvo a été oublié. Il est pourtant considéré par le monde du neuvième art comme l’une des figures de proue de la bande dessinée française. Par son humour et son talent prodigieux d’illustrateur, Calvo a influencé des artistes comme Uderzo, Cestac ou Pirus. A travers un univers qui lui correspondait, il a su développer un style propre : celui d’un bon vivant, d’un rabelaisien se détachant des codes de son époque et créant des bandes dessinées drôles, tendres et intemporelles.

Rassemblant des œuvres issues des collections de la Cité et des archives familiales, le parcours de l’exposition à la fois ludique et impressionnant, présente plus d’une centaine de dessins originaux de Calvo ainsi que des ouvrages imprimés et les deux volumes exceptionnels de La Bête est morte ! et des Aventures de Rosalie. Un catalogue accompagnera cette exposition ainsi que de nombreux évènements et ateliers. C’est une coproduction de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image et festival international de la bande dessinée

Exposition Calvo, un maître de la fable
Du 11 décembre 2019 au 31 mai 2020
Cité internationale de la bande dessinée et de l’image
Quai de la Charente, Angoulême