Le Rugby, Bouzard se met gaiement à l’ovale pour la Petite Bédéthèque des Savoirs

Est-ce bien le moment de parler rugby alors que l’Angleterre vient, une fois de plus, de battre la France en ce début du tournoi des VI nations 2017 ? De justesse certes mais quand même. Bon, allez on va tout savoir sur le ballon ovale et cela grâce au dessin d’un Bouzard (après un savoureux Lucky Luke) perplexe sur un texte fignolé du journaliste Olivier Bras dans l’édifiante et excellente collection La Petite Bédéthèque des Savoirs. Tiens, au fait, la France a fait ses premiers pas dans le Tournoi en 1910. Pour en être virée en 1931 à la demande des Anglais, les Français étaient soi-disant trop brutaux et certains rémunérés. Perfide Albion. Depuis Trafalgar, on les connait les Rosbifs.

Le RugbyAprès un joli texte d’ouverture par David Vandermeulen, la passe est faite à Bouzard qui part la fleur au fusil voir un match. Un footeux Bouzard, alors le rugby. Quand on lui dit que le match ce n’est pas du ballon rond il fait la gueule. Du Top 14. Et pourtant grâce à un voisin de tribune à barbe blanche, il va être initié à toutes les subtilités de ce sport de brutes joué par des gentlemen, comme on dit. Les Anglais encore, car ce sont eux les créateurs du rugby en 1823. Ils vont l’exporter dans leurs colonies (pour une fois on ne s’en plaindra pas), Nouvelle-Zélande, Australie. En France (qui n’est pas une colonie…) il débarque avec des Anglais hommes d’affaires ou ouvriers, passe par Le Havre, le Sud-Ouest et atteint Paris. La suite on la connaît. Les règles de jeu évolueront au fil du siècle, mêlée, touche portée, môle, drop, percussions. On passe sur toutes les compétitions, Nord-Sud, Coupe du Monde un must avec l’hémisphère sud, la fin de l’amateurisme, le poids des joueurs de plus en plus baraqués.

La Nouvelle-Zélande des All-Blacks, Jonny Wilkinson au pied magique, Rives, Hérréro, les frères Camberabero, Rives, Gachassin pour les plus anciens, ils nous ont donné envie et passion, spectacle et joie de jouer. Ce petit livre, très bien fait comme tous ceux de la collection, est à la fois un trait d’humour sous le crayon de Bouzard mais aussi un vrai ouvrage qui va à l’essentiel sur l’histoire du rugby, un sport plaisir, brillant, convivial et aux supporters bons enfants. D’accord ça se frictionne un peu sur le terrain mais sans plus. La troisième mi-temps remettra les choses à leurs places. Qui a dit que l’auteur de ces lignes ne comprenait rien au foot ? Ce qui n’est pas faux mais quand on vous a obligé le samedi après-midi, au collège à aller voir en direct en direct et en noir et blanc le Tournoi  des V Nations commenté par l’immense et magique Roger Couderc, le tout dans la ville d’un certain Pierre Albaladejo qui est à cette époque sur le terrain du Parc des Princes, ça laisse des traces. Mais pas de regret, bien au contraire.

La Petite bédéthèque des savoirs, Le Rugby, Le Lombard, 10 €

Le Rugby
Bouzard ®