Range ta chambre au lieu de philosopher, vécu

Un constat, avoir eu des filles, que des filles, ça vous évite en tant que père un certain nombre de désagréments. Mais comme on a été fils d’un père et, au passage, l’ainé de sept enfants dont quatre garçons, on peut raisonnablement dire qu’on a une certaine expérience de la vie familiale, ses joies, ses grandeurs, ses (gros) chagrins aussi. D’où un intérêt avoué pour cette prise directe par Serge Bloch et Raphaël Porcheron sur une vérité incontournable, vécue, on ne nait pas père, on le devient. Ils l’ont synthétisé dans un savoureux ouvrage, Range ta chambre au lieu de philosopher. Idéal pour la Fête des Pères.

Range ta chambre au lieu de philosopherGabriel a presque quatre ans. Raphaël 46 ans. On voit de suite le hiatus. Le roi c’est le premier, l’autre c’est le vassal. On sent aussi que le fossé va être délicat à combler surtout attaché au poteau de torture et, hasard suprême cette phrase paternelle: « tu décideras de ta vie quand tu auras fait tes études de médecine ». Alors là, dis non Gabriel même à quatre ans. On m’a fait le coup et j’ai cédé. Résultat, j’ai passé mon CPEM, pas de concours à l’époque et me suis retrouvé en blouse blanche avec un stéthoscope au tour du coup dans le service familial. Pratique pour draguer mais j’ai craqué et fais la malle. On passe. Ce petit Gabriel est une merveille d’humour tout à fait étranger à son adulte de père que son fils scie. Mais ce n’est qu’un début. Les formules sont savoureuses, le gamin a sûrement un  brillant avenir dans la réflexion qui tue.

Ce qui est joyeux avec ces scénettes, c’est qu’elles ont le courage de montrer un enfant qui ne se laisse pas faire tout en gardant son âme de gosse. Le père lui il a le melon et se prend pour Nietzsche voire Marcuse ce qui peut laisser des traces. Infanticide, une tentation plus fréquente qu’on ne pense. Sage comme une image ou contre une image ? On vous laisse découvrir ce summum de l’art subtil de la paternité qui s’offre un joli trait léger pour asséner des vérités qui sont autant de coups portés à l’image sacrée du père. Que l’on aime pourtant pour toujours.

Range ta chambre au lieu de philosopher, La Valtynière, 10 €

Range ta chambre au lieu de philosopher