À la vie à la mort pour Clandestino

Du sang et des larmes, deux jeunes clandestins vénézuéliens, dans un futur proche et les Amériques à feu et à sang, sont capturés au moment où ils débarquent aux USA. Maria a quatre ans et a été blessée. Son frère Gabriel a treize ans et va accepter le marché que lui propose William le flic de l’immigration qui les a arrêtés.

Clandestino Mise en scène rapide du drame. Les parents des deux enfants ont été abattus au Venezuela. William contre l’adoption de sa jeune sœur propose à Gabriel de lui servir de guide en Amérique du Sud pour mettre en place un trafic d’armes. Toutes les milices qui se déchirent ont besoin de matériel et payent cher. Impossible pour Gabriel de refuser et le couple désormais uni à la vie à la mort démarche des clients dangereux mais bourrés de fric.

La série commence par une scène où William et Gabriel vont être abattus. Flashback sur les conditions de leur rencontre et le trafic mis en place. William va « éduquer » le gamin qui, lui, a toutes les clés pour survivre dans un monde hostile.

Marazano (Le Protocole du Pélican, L’Expédition et Le Monde de Milo que nous avons traité dernièrement) excelle dans ce polar noir, tragique et mené vivement. Des personnages qui ne sont pas des héros mais qui veulent survivre, assez classique. Un triptyque pour cette dangereuse aventure. Le dessinateur est Italien. Ennio Bufi travaille pour la première fois avec un scénariste français. Une association qui fonctionne. Bufi a ce trait clair et nerveux qui colle parfaitement avec l’action. Plus dur sera la suite.

Clandestino, Tome 1, Noël au paradis, Bamboo Grand Angle, 13,90 €