Artemis Fowl, chasse au fées

Ce n’est pas vraiment un tout gentil le jeune Artemis Fowl dont les aventures viennent d’être portées à l’écran par Disney. Artemis Fowl n’est pas Harry Potter. Son seul but est de voler leur or aux fées pour renflouer la fortune familiale. Il a découvert qu’elles existaient et n’a pas de scrupules à leur égard. Un héros qui a fait un tabac en littérature Jeunesse, plus de 20 millions de romans vendus signés par Eoin Colfer. Michael Moreci a signé l’adaptation qui n’est pas la première, Stephen Gilpin est au dessin de ces aventures qui tombent à pic au moment où le film est diffusé.

Artemis Fowl C’est à Ho-Chi-Minh Ville que Artemis Fowl et son garde du corps Butler viennent chercher une piste qui pourra les conduire au monde des fées. Quoi de mieux qu’une fée sur le retour et alcoolique pour donner, contrainte et forcée, empoisonnée à l’eau bénite, son livre de magie. Chez lui Artemis retrouve Juliet, la sœur de Butler et sa mère qui le hait aux portes de la folie. Il faut qu’il traduise le livre, un manuel qui dit tout sur la vie des fées. Car elles existent et sont riches. Il faut qu’il en trouve une et la vole. Le capitaine Short est une fée sous les ordres du commandant Root. Elle fait la chasse aux délinquants mais ne satisfait pas son supérieur qui lui confie une dernière mission, retrouver un troll évadé en Italie. Bien équipée, elle se lance à sa poursuite à la surface de la Terre mais ne doit que le localiser. Comme il attaque des humains elle intervient sans autorisation. Artemis Fowl commence lui aussi sa chasse aux fées pas si inoffensives qu’il le pense et dont Short va être la cible.

Artemis Fowl

Un monde où se mêle fantastique, action, magie et pragmatisme du jeune Artemis Fowl qui ne sait pas trop où il a mis les pieds et va l’apprendre à ses dépends. On reste dans un récit sympathique, léger et vivant. De l’humour et quand même de bons sentiments font de cette saga une belle aventure très riche en trouvailles, en ambiances et en personnages. Avec en plus un zeste d’émotion et de tendresse sous la carapace de l’insensible en apparence Artemis Fowl.

Artemis Fowl, La bande dessinée, Tome 1, Gallimard Jeunesse, 14,90 €

Artemis Fowl