Une aventure du Lieutenant Blueberry, avec Amertume Apache, Sfar et Blain consacrent le mythe

C’était un défi pour Joann Sfar et Christophe Blain. Signer un Blueberry à deux mains n’était pas gagné d’avance. Blain, comme le dit Sfar dans son interview à Ligne Claire voulait faire du Blueberry, pas un copié-collé, ni une imitation mais revisiter sans trahir le mythe créé par Giraud et Charlier. Tout en se faisant plaisir et loin de toutes les considérations à prévoir sur le pourquoi et le comment de l’aventure. On retrouve donc Mike Blueberry en garnison dans un trou paumé, en territoire apache, et pas loin d’une sorte de congrégation dirigée par un pasteur. Il boit ce qui n’est pas nouveau, est un tireur d’élite, au passage a séduit la femme de son colonel mais a bonne réputation chez les Indiens. Il fallait bien qu’un gros grain de sable vienne enrayer la machine et donne à Blueberry une occasion de reprendre la piste pour une mission pas facile et dangereuse. Sfar et Blain ont raconté une histoire amère, ce qui est le cas de la dire, en deux tomes, violente, ultra-réaliste et qui va faire date, en vraiment bien, dans la biographie de Blueberry. Ils ont consacré le mythe à leur manière.

Une Aventure du Lieutenant Blueberry

Deux jeunes garçons, Arad et Simeon se baladent avec la jolie mais farouche Bimhal. Arad a des vues sur la belle qui lui flanque son poing dans la figure. Deux Indiennes qui passaient par là vont faire les frais des pulsions sauvages d’Arad et Simeon. Ils veulent les violer. Et elles se font descendre à la Winchester par Bimhal qui voit ses compagnons se faire agresser par l’une d’elles. Blueberry, en patrouille, est témoin de la scène, arrête le trio pour le ramener au fort. Il sait que sinon les Indiens vont les traquer mais Bimhal arrive à le désarmer. Elle s’enfuit avec les garçons pour rejoindre la congrégation. Blueberry ramène les cadavres dans leur tribu où le chef Amertume jure qu’il tuera les coupables. Les ennuis ne font que commencer pour le lieutenant que son colonel envoie à la poursuite des tueurs avec un peloton de la Cavalerie.

Amertume Apache

Sfar et Blain ont cadré leur Blueberry. La narration est simple, entourée de détails savoureux comme le montreur d’automates, les personnalités diverses des soldats, le retour de McClure, le colonel qui a des problèmes conjugaux, le révérend et ses ouailles, sans oublier Amertume et ses Indiens. On a donc un large champ d’horizon bien construit dans lequel Blueberry peut évoluer, a du grain à moudre. Le dessin de Blain se détache, se personnalise, même si en un clin d’œil on sait qu’on est dans l’univers Blueberry mais volontairement noirci. Pour l’anecdote, Blain a donné à ses personnages des visages d’actrices et d’acteurs, de Charles Denner à Claudia Cardinale ou Bardot. D’autres à reconnaître, du colonel au sergent noir. Un album indépendant, fort, travaillé et terriblement efficace, talentueux.

Une Aventure du Lieutenant Blueberry, Tome 1, Amertume Apache, Dargaud, 14,99 €