Buck Danny Histoires courtes, 1968-2020, un must

Le tome 2 des Histoires Courtes du plus célèbre pilote de papier. Buck Danny a aussi été le héros de mini-récits sous des pinceaux et stylos divers, très largement de Hubinon à Bergèse ou Buendia, De Luca. De belles découvertes dans cette suite qui s’ouvre par un dossier sur les pères fondateurs du trio, des fac-similés de pages signées Charlier, des pubs d’annonce. Buck Danny reste un mythe indémodable, c’est vrai, que ce soit pour la série mère ou pour la série « Classics » que Jean-Michel Arroyo avait su faire décoller. Sea Dart, prochain titre, sera un test pour l’avenir. On revient à ces histoires courtes, où l’humour souvent tente des loopings hauts en couleur en caricaturant gentiment un Danny top-modèle physique et moral et raconte aussi de belles histoires vraies de pilotes connus.

Buck Danny

Découvrir Danny en 1938 avec Sonny et Tumb qui fait sa première expérience de pilotage est un petit coup au cœur. C’est Hubinon qui signe avec une belle chute. Irréprochable Danny, pas d’alcool, de femmes, gentil, courageux avec deux compères comiques, une double page plus connue mais rigolote. Un petit tour dans l’espace, unique car jamais le trio n’a été l’équipage d’une mission spatiale dans un album. Et cette fois, humour encore avec face à face entre Danny et Hubinon. Une page originale et son impression, suivie de l’histoire pour Mission Impossible, toujours le dialogue entre le dessinateur et ses personnages dont la vénéneuse Lady X.

En tout point, ce tome 2 est un beau morceau de bravoure et de nostalgie, nettement supérieur au premier. Il n’y a pas non plus que Danny, on vole en 14 avec des As ou en 40 avec Collin Hodgkinson pilote unijambiste sur Spit. Bergèse et Buendia avec De Luca au dessin de qualité ferment le bal. Un album qui est un must pour les fans et à glisser impérativement dans la collection de plus en plus étoffée au nom du beau Buck.

Les Aventures de Buck Danny, Histoires Courtes, Tome 2/2, 1968-2020, Dupuis, 14,95 €