Vente les 15 et 16 décembre 2018 chez Huberty et Breyne, on se fait un petit cadeau ?

C’est un rendez-vous au moins pour ceux qui ont la passion des originaux, des éditions d’époque et qui, accessoirement peuvent se les offrir. Dans les ventes d’Huberty et Breyne à Bruxelles, il faut reconnaître qu’il y en a pour tous les goûts mais aussi tous les prix avec des pépites d’auteurs un peu oublié. Les 15 et 16 décembre 2018 à Bruxelles, Huberty et Breyne organise donc une nouvelle une vente BD. Des albums, dédicacés ou pas et par des grands noms ou pas, des planches, des dessins, de la para-BD, mais surtout le plaisir de voir des belles œuvres. Ces ventes bruxelloises séduisent parce qu’on a l’impression qu’on pourrait en être l’un des acteurs et qu’un petit plaisir, en cette période de fête, pourquoi pas.

Pour se faire une idée plus précise, on s’est plongé dans les catalogues. Le premier, c’est celui de la vente du 15 décembre. De l’œuvre originale, de la planche, du dessin. Alors bien sûr il y a Franquin, Juillard ou Rosinski (voir ci-dessus). Mais rien n’empêche de s’arrêter sur un Jijé, un Petit Fantôme superbe souvenir d’enfance. Il y aussi sur les 408 lots proposés du Rabier, Pellos pour quelques centaines d’euros. On a aimé des Breccia mais pas donnés, un Chabouté en hommage à Picsou, un beau Bob De Moor annoncé entre 4 et 500 euros. Dimitri est là facile d’accès, comme Dupa ou Feroumont pour son excellent Le Royaume. Franz est à ne pas manquer. Du Greg avec Talon sans problèmes. Frank Le Gall reste dans les hauteurs côté prix. Loisel, Manara, Pichard, Rabaté et Remacle pour son Vieux Nick, là aussi avec un prix de départ tentant pour une planche aussi belle. Sokal et un unique Séverin avec un Spirou toujours génial. Un seul Tardi est au catalogue mais bon, on oublie.

On passe au second catalogue dont la vente a lieu le 16 décembre. De la reliure haut de gamme avec la première de Spirou annoncée entre 2500 et 3000 euros. C’est du lourd excessivement rare dans cet état. 500 lots seront mis en vente. Il y a des ensembles de dédicaces séduisants, un seul Bilal pour Nikopol (voir ci-dessus) à portée. On regarde pour le plaisir la partie Franquin avec des éditions originales de Spirou ou Gaston. Oui, ceux avec lesquels on a laissé jouer les petits frères armés de crayon à l’époque. Enfin. On a vu avec plaisir que Jim est de la fête bruxelloise et romaine. Des tirages de luxe, de tête dédicacés, un Cosey sur feuille libre, des Guarnido en dédicaces encore. Une section Tintin et Hergé avec des albums mythiques pour fans argentés. On a vue également des Blake et Mortimer, un beau porte-folio signé Hermann, des Calvo, du Barbe-Rouge et pour la route des Blueberry dans leur livrée d’origine. En cherchant bien, dans les deux cas, il y a de quoi se faire plaisir. On peut enchérir en live.