Celle qui fit le bonheur des insectes, Salomone et Zidrou pour un conte lunaire enchanté

On retrouve Paul Salomone dont L’Homme qui n’aimait pas les armes à feu avait marqué les débuts. Au scénario il y avait Lupano et Salomone était un habitué de BD Plage à Sète où on l’avait rencontré. Cette fois il forme un duo de choc et de charme avec un autre très talentueux scénariste, Zidrou, capable d’écrire sur n’importe quel sujet, talent oblige. Celle qui fit le bonheur des insectes est un conte que l’on pourrait croire tiré des Mille et une nuits. Une reine, une princesse, des oiseaux de feu, et le malheur vont créer un univers à la fois enchanté et terrible. Paul Salomone a une perfection de trait sublimé, riche et poignant, chaleureux mais efficace dans les moments éprouvants. On notera aussi que les éditions Maghen rassemblent de plus en plus de beaux auteurs pour des albums qui prennent une place de poids dans les sorties. Les planches de l’album seront exposés du 11 octobre au 5 novembre 2023 à la Galerie Maghen.

Celle qui fit le bonheur des insectes

Des oiseaux qui font leur nid sur la Lune, creusent des cratères, ceux que l’on voit de la Terre. La Lune est blanche des plumes des oisillons, c’est l’histoire préféré des enfants de Shikara. Elle est reine depuis la mort à la chasse de son mari dont elle a porté le deuil. Mais elle était enceinte et a eu des jumeaux, Jalna une fille et Gorakh un garçon. La joie règne au château et Shikara qui leur raconte toujours les oiseaux de lune. Elle offre à ses enfants de superbes oiseaux-volcans mais Gorakh pour empêcher le sien de s’échapper tombe par la fenêtre et se tue en tenant dans la main deux plumes de l’oiseau. Sa mère pétrifiée de chagrin, au bord de la folie, décide que tous les oiseaux du royaume seront exterminés. Place aux insectes désormais sans prédateurs.

Un récit qui à la fois montre combien la mort d’un enfant peut détruire une mère mais aussi que l’amour sera rédempteur à travers un brigand à l’image d’Aladin. Et puis il y a la belle princesse Jalna dans cet univers qui aussi rappelle Grimm. Zidrou brode, file au point près sa fable, son conte édifiant. Les décors, les aquarelles de Salomone sont une somme de travail incontournable. Très belles expressions aussi des personnages pour ce drame au joli ton émouvant mais plein d’espoir et de courage.

Celle qui fit le bonheur des insectes, Daniel Maghen, 19,50 €

Celle qui fit le bonheur des insectes

3.4/5 - (5 votes)