À la dérive, les ambiances surréalistes et aquatiques de Xavier Coste

À la dériveXavier Coste a un style très personnel, du talent et, avec son album À la dérive, il montre une superbe progression. Xavier Coste avait été interpellé par des photos de la crue du siècle, en 1910, qui avait submergé les rues de Paris. C’est dans ce contexte qu’il place le fil de son histoire, le braquage par un couple de l’American Express envahie par la Seine. Des paysages surréalistes, enlevés et au pastel, pour ce polar qui ira jusqu’au bagne de Cayenne.

Lire l’interview de Xavier Coste par Jean-Laurent TRUC en cliquant sur cultureBD.

Eddie est un joueur. Et il a des dettes. Sa compagne se prostitue pour lui. Agathe est une femme de tête. Quand Eddie lui propose qu’avec des complices ils dévalisent l’American Express, elle accepte et fera le guet. Mais le casse tourne mal. Le gardien est tué. Un des truands arrêté par la Police dénoncent ses complices. Eddie et Agathe sont en cavale. Eddie, seul, se fait coincer et passe entre les mains du célèbre Bertillon avant d’être jugé et envoyé au bagne. Têtu et patient, il s’en évadera.

Xavier Coste
Xavier Coste. JLT ®

Xavier Coste a bâti sur les bases d’un vrai faits-divers un roman qui mêle action, trahison et sentiments. Eddie et Agathe sont, sur fond de grandes eaux, celle de la Seine ou de l’Atlantique, un couple dont chacun des deux jouera sa carte. Une aventure hors normes où même la cavale est authentique. Coste a le don des ambiances et des couleurs, des personnages forts et atypiques. Un auteur et un illustrateur qu’il faut suivre absolument.

À la dérive, Casterman, 18 €

Dédicace de Xavier Coste