Les Fantômes de Neptune, Jules Verne n’aurait pas renié Valp

Une belle anticipation que n’aurait pas reniée Jules Verne, avec les Fantômes de Neptune, Valp qui était dernièrement à Montpellier chez Planètes Interdites, signe un début de série enlevé et plein d’idées. Sa jeune héroïne, Meena, ne sait pas que le monde attend beaucoup d’elle. Valp raconte une histoire qui fonctionne bien et dessine un univers qui flirte entre réalité et fantastique à l’ancienne.

Les Fantômes de Neptune 1890, les frères Lumière inventent le cinéma et on envoie des expéditions dans les étoiles. Une équipe d’exoarchéologues, sur un satellite de Jupiter, découvre une curieuse sculpture. Mais les Prussiens attaquent les explorateurs avant d’être tous tués par l’objet. Ramené sur Terre, la statuette est confiée à Caleb à Alexandrie. Sa mère vient lui rendre visite avec Meena, une jeune fille aux curieux pouvoirs et sans quelle le sache investi d’un mission capitale. Le Kaiser a envoyé à Alexandrie son meilleur agent, Loreleï Hoffmann flanquée de robots de combats qui attaquent Meena et Caleb. Mais un robot haut de gamme, Montague, veille sur elle.

Un roman d’aventures avant tout, avec des méchants, des traîtres, des rebondissements et une ingénue qui va prendre conscience de ses pouvoirs, Valp a donné le jour à une saga sympathique et attachante. Scénario et dessin jouent la partie à égalité et font un tout agréable. On sent beaucoup de références dans le récit bien ficelé.

Les Fantômes de Neptune, Tome 1, Kheropis, Delcourt, 14,95 €

Valp
Valp chez Planètes Interdites à Montpellier. JLT ®