Les Frères Michelin et un Bibendum increvable

Après les débuts épiques du cinéma, on passe à ceux non moins mouvementés du pneumatique. On est une fois encore dans ce XIXe siècle qui a vu les grandes inventions dont les nôtres découleront. Les Frères Michelin sont dans la lignée des frères Lumière. Mais au centre de la France, à Clermont-Ferrand berceau familial. Michelin, c’est aussi un Bibendum, une image, un savoir-faire qui va équiper presque la totalité de la flotte automobile, gagner des Grand Prix, survivre aux aléas de la grande Histoire. Michelin, c’est encore une fois une affaire de famille, humaine et industrielle. Cédric Mayen en a tracé le scénario (Sac à diable), Fabien Nappey le dessin et Hugo Poupelin l’a mise en couleur. Un autre grand roman de la réussite française dont on découvre toutes les facettes, heureuses ou tragiques, géniales toujours.

Une aventure industrielle

Les auteurs de l’album sur la saga Michelin au Festival du Livre de Paris. Photo JLT. ®

En juin 1940 la France n’est pas à la fête. Sur la tombe d’André Michelin il y a son frère Édouard. Les Allemands sont là. Et il se souvient Édouard de leur enfance, de leur père, d’André qui déjà a des idées d’avant-garde. Il veut améliorer les routes, leur donner un nom, éviter que les roues en bois ne cassent. Édouard est aux Beaux-Arts et son frère André veut qu’il vienne prendre la direction de l’entreprise familiale. Ce sera le début d’une aventure brillante. Du patin en caoutchouc à la chambre à air pour vélo, Michelin innove. Confort et rapidité, sécurité, course cycliste pour y faire de la pub, André Michelin a tout compris. Défi, complicité entre les deux frères, qui parient mutuellement sur leurs réussites respectives, ils vont décrocher les étoiles mais c’est aussi une autre histoire. Michelin jouera la carte du social, font de la réclame en force, invente les bornes Michelin qui jalonnent encore nos routes.

Les Frères Michelin

Les Michelin n’arrêteront jamais, de génération en génération. Il y aura le bonhomme Michelin, les avions en 14 mais pas ensuite, une erreur de choix ? Des deuils aussi, des luttes, la saga sera celle de l’Auvergne. Ensuite la relève assurée, Michelin aura un quasi monopole du pneu avec le X donc le radial, s’expatrie aux USA et se lance avec assurance dans le nouveau millénaire. Le concept vision sera encore une nouvelle étape pour Bibendum. Un album passionnant.

Les Frères Michelin, Une aventure industrielle, Le Lombard, 14,95 €

Les Frères Michelin

4.8/5 - (5 votes)