Aspirine T2, avec Sfar ça va saigner

Le duo Aspirine et Yidgor, de Joann Sfar est de retour dans un tome 2, Aspirine, un vrai bain de sang, aux éditions Rue de Sèvres, et, bien sûr, ça va saigner. En effet les deux acolytes, toujours accompagnés de Josacyne la sœur (un peu nymphomane) d’Aspirine, ont pris conscience des pouvoirs en leur possession et les maitrisent de mieux en mieux. Par Sidney TRUC.

Aspirine Afin de canaliser un peu mieux sa colère de jeune adulte, Aspirine tient un journal qui lui sert de défouloir et où elle relate ses aventures avec Yidgor. La dernière vise à racheter des âmes franchement exécutées pour les réanimer. Ensuite elles partent tenter de voler une divinité d’une société secrète qui permet à ses membres de faire une vraie cure de jouvence. On aspire les fluides de jeunes enfants afin de retrouver une nouvelle jeunesse. La dernière âme achetée, qui se prénomme Dick, n’a pas l’air si naze que ça et réussit là où toutes les autres ont largement échouées. A savoir voler la divinité qui ressemble, il faut bien le dire, à une grosse larve. Mais rien n’est simple dans les aventures d’Aspirine, et tout cela risque de finir dans un bain de sang. Évidemment.

Joann Sfar nous propose ici le second tome des tumultueuses aventures de son héroïne vampirique, Aspirine. Dans ce nouvel album, les personnages secondaires prennent plus d’ampleur notamment Yidgor dont la psychologie est beaucoup plus développée que dans le tome 1. Il devient un personnage principal au même titre qu’Aspirine formant avec elle un duo sombre mais tout en humour. Au-delà de l’histoire fantastique, Joann Sfar traite en relief du mal être des jeunes adultes et de leurs difficultés à trouver leur place dans la société tout en conservant leur spontanéité. Comme d’habitude chez Sfar, le dessin et les couleurs sont « canon », le scénario ne perd pas son rythme tout au long des 133 pages de l’album. Seul bémol, un trop grand nombre de personnages qui fait que par moment on s’y perd un peu ce qui est dommage, mais cela ne vient pas entacher la qualité de l’album et de l’histoire que l’on conseille vivement de découvrir dans toutes les bonnes librairies.

Aspirine, Tome 2, Un vrai bain de sang, Rue de Sèvres, 16 €

Un vrai bain de sang

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*