Density, une super-héroïne qui fait le poids

Ils avaient semble-t-il rêvé depuis des lustres de travailler ensemble. Density est donc leur bébé, un comics à la fois rigolo, déjanté, avec une super-héroïne qui fait le poids. Humour. Les auteurs dont le rêve est devenu réalité ce sont Lewis Trondheim au clavier, Stan et Vince au dessin sans oublier, car les couleurs ont une grande importance, Walter. Alors que dire de ces débuts américains d’une bande de potes qui vont tout faire pour sauver la Terre de méchants aliens ? Vous n’avez qu’à lire la suite.

DensityChloé se réveille un peu « chachou » dans une voiture en plein désert d’Arizona entouré de ses copains avec lesquels elle s’est offerte un trip aux US. Sauf que d’un seul coup elle passe à travers le corps de son pote de gauche et se retrouve à planer dans les airs. Un début qui fait fort. Heureusement qu’elle a son portable avec elle pour communiquer avec ses amis. Soudain elle tombe à pic et s’écrase au sol. Pas une égratignure et elle fracasse un énorme rocher en prime. Flash-back et on découvre comment tout ce petit monde s’est retrouvé aux USA et a croisé la route d’une créature bizarre un brin gore et cyclope dans les sables qui va vouloir flasher avec son gros pistolet le mec du groupe. Courageux en diable il se cache derrière Chloé qui prend le rayon en pleine poire. Elle est sur-humaine, peut modifier sa densité corporelle et ne s’en doute pas. Enfin un peu quand même au bout d’un moment.

DensityAllez, les flics US sont des méchants, des racistes et ça va être leur fête. La Terre est menacée mais super Chloé est là. Elle doit se faire à l’idée surtout à poil dans les airs. C’est amusant, avec le côté Trondheim style Infinity 8 en délire. De belles trouvailles dont une descente au centre de la Terre marrante, des branquignols comme il dit Marco qui va les driver et une grande décontraction au total. On voit qu’ils se sont bien amusés les auteurs, se sont fait plaisir et ont concocté un récit de SF sympa. On attend de voir la tête des aliens dans le tome 2.

Density, T1, Delcourt, 15,50 €