Simak, polar sidéral

Un polar sidéral avec un flic amnésique qui perd son coéquipier, Phoenix serait un Simak ce qui pourrait lui en dire pas mal sur son passé. Un Simak est un humain génétiquement modifié par des nanotechnologies mais sensé avoir disparu. Un univers mis en scène par Jean-Michel Ponzio (Mémoires de la guerre civile) avec ce style qui lui est très particulier, mélange apparent de dessin sur ordinateur revisité par un look visuel de roman photo volontairement figé. Au scénario c’est Jerry Frissen qui a écrit la suite des Méta Baron. Simak fait partie à l’origine de cette série mythique mais se voit attribuer désormais un diptyque tout à lui.

SimakQuelques semaines avant la mort de son coéquipier, Phoenix enquête sur Hesperia où sévit un terroriste. Il est armé d’une psycho-bombe mais il faut le prendre vivant ce que déplore Makuma autre policier qui épaule Phoenix. Phoenix a un sixième sens qui lui permet de comprendre avec quelques détails motivations et origines des criminels. Phoenix ne comprend pas comprend son cerveau fonctionne et ne se souvient pas de son passé. Mais cela ne l’intéresse plus de le découvrir. Il commet un erreur et se lance à la poursuite de Titus Arcos, un tueur qu’il a l’impression d’avoir déjà vu sans demander des renforts. Makuma est tué. L’affaire est classée car de gros intérêts sont en jeu. Mais Phoenix ne veut pas laisser tomber. Il part sur Solar Corona d’où viendraient ces tueurs, un lieu où tout est permis. C’est là qu’il va croiser des Simaks mais avant il se trouve mêlé à une rixe et a du mal à prouver qu’il est policier car en plus il n’y a aucun accord de coopération entre sa planète et Corona.

Traque sur Solar Corona

Si on aime le style de Ponzio on est gâté car il colle parfaitement à l’histoire. On suit sans problème Phoenix dans cette quête personnelle et criminelle. Des pourris en tout genre, des traqueurs-assassins, des mercenaires, des ambiances et des paysages du futur d’un réalisme d’une grande diversité, on sent que Ponzio a bien modélisé ses personnages en photos et qu’il maîtrise parfaitement la 3D. On a envie parfois que les pages soient plus grandes pour mieux profiter de son art. Le scénario est bien balancé et se suit sans difficultés. Efficace.

Simak, Tome 1, Traque sur Solar Corona, Les Humanoïdes Associés, 14,50 €