Les Temps sont flous, et fous

Allons directement non pas à l’essentiel mais vers un léger défaut qui pose soucis. Si ces Temps sont flous sont autant de petits bijoux d’humour pas fous, sous la plume et le pinceau de Terreur Graphique, le format d’impression est trop petit. On sent bien que les textes ne sont pas vraiment faits pour cette taille de page. Hormis pour tous les jeunes, brillants et bien voyants lecteurs de ce petit chef d’œuvre rigolo. Parce que pour les autres, très minoritaires et très vieux comme le rédacteur de cet article, il faut une loupe et un spot de 1000 watts. Passons, soyons courageux et revenons à nos moutons, en l’occurrence ces scènes de vie de bobos parfois complètement déconnectés de la réalité et que Terreur épinglent joyeusement. Pour notre plus grand plaisir de myope astigmate.

Les Temps sont flousQui sont-ils ces héros du quotidien ? Des urbains à états d’âme dans le vent, la Syrie, l’élection présidentielle d’Emmanuel qu’elles aiment bien, ou celle de Clinton imparable sauf que… L’alimentation est aussi sur la sellette. Le bilan carbone en prend une claque mais un bon burger quand même. On parle cinéma, boulot, on n’a pas vraiment de problème d’argent. Leurs gamins c’est pareil. Des bizarres qui vont leur ressembler en pire. Merdàtou mais quand on s’est fait plaquer. A bas les valeurs branchées, un Xanax et au lit. Leurs chevaux sur lesquels ils se baladent sont des caractériels. Instagram, réseaux sociaux, des tristes angoissés qui « beaubeaufisent » la culture. Une belle expression. Révoluchion, il a de l’avance Terreur dans son gag. Rebelle un jour, c’est pour toujours mais devant BFM avec une canette.

On s’y retrouve tous dans ses dessins qui ont été pré-publié dans le supplément week-end de Libération. Public choisi certes mais on ne boude pas son plaisir car on leur ressemble tous un peu. On y trouvera du Pétillon à qui Terreur rend hommage et du Lauzier, irremplaçable. Sans oublier Martin Veyron. Terreur Graphique les rejoint dans ce cercle très fermé des meilleurs humoristes politiques et sociaux. Il y en a pour tout le monde. Et c’est bien vu.

Les Temps sont flous, Delcourt, 17,50 €

Les Temps sont flous