Ulysse, de Télémaque à l’Odyssée de Pénélope

Il continue à inspirer les auteurs ce vieil Homère. Heureusement que la guerre de Troie a bien eu lieu et que son héros Ulysse a pu aller vadrouiller de ci de là abandonnant femme et enfant pour mettre ensuite un temps fou à rentrer chez lui. Mais il n’y a pas qu’Ulysse à faire la une. Son épouse Pénélope est parti à se recherche car elle en avait ras le bol de faire et refaire une tapisserie pour éloigner les prétendants. Télémaque, son fils, a suivi et dans une autre série, lui fait la gueule en se demandant ce que sont ces dieux, ces monstres qui lui pourrissent la vie. Deux séries sont donc consacrées à la famille du héros grec dans lesquelles il fait aussi de la figuration.

L’Odyssée de Pénélope en est à son deuxième chant. Bernard Swysen et Christian Paty l’ont embarquée avec ses copines sur les traces de son mari Ulysse qui, lui, est revenu sur son île. Pénélope a crevé l’œil du cyclope ce qui a agacé Poséidon dieu de la mer. Ulysse doit théoriquement prendre une nouvelle épouse si Pénélope est morte. C’est à lui cette fois de gagner du temps. Pénélope et ses amies arrivent sur une île où il y a une bestiole à trois têtes et une caverne qui abrite un lac où un type bizarre assure le passage. C’est Charon qui amène les morts aux enfers ou aux Champs Élysées, le paradis. Elle est prise au piège Pénélope, tue un bouc et réveille les zombies. Il faut que sa belle-mère fantôme vienne lui donner un coup de main. De l’humour avant tout, une Pénélope bimbette azimutée, des liens amusants avec Homère, et Ulysse qui se désespère. Du cousu main, très sympa et divertissant.

L’Odyssée de Pénélope, Tome 2, Deuxième chant, Soleil Éditions, 11,50 €

Télémaque est plus avancé dans ses pérégrinations. On en est au tome 4, l’impossible retour. Kid Toussaint est au scénario et Kenny Ruiz au dessin qui flirte plus avec le manga. Homère encore et le fiston qui demande des comptes à son héros de père qui a tout fait pour le protéger avec sa mère. Il y aurait même une gamine qui pourrait être la sœur de Télémaque et aurait fait un stage dans une bulle temporelle. La belle Néo raconte comment Ulysse lui a sauvé la vie. Tout ce petit monde a des super pouvoirs et les mêmes malveillants que plus haut, Polyphème, sirènes, classiques de l’Odyssée. On est avec Télémaque dans un monde beaucoup plus fantastique. Ce tome 4 conclue les retrouvailles du roi d’Ithaque avec son fils parti à sa recherche. On y ajoute aussi une pointe d’humour dans un environnement très coloré, mouvementé et séduisant pour un jeune public.

Télémaque, Tome 4, L’impossible retour, Dupuis, 10,95 €