La Véritable Histoire vraie, Robespierre et Torquemada beau duo d’allumés

Avec La Véritable Histoire vraie, nouvelle collection des éditions Dupuis, on découvre ou redécouvre quelques grands allumés qui ont fait notre grand passé. Et plus parfois puisque c’est autour de Robespierre d’apparaître au générique, honnis ou adulé. Avec lui, il y a un vrai fou de Dieu, Torquemada, moins connu, mais tout autant redoutable, avec lequel l’Incorruptible ne ce serait pas entendu. Encore que, les extrêmes. Bernard Swysen en est le directeur éditorial et le scénariste. Des pas gentils, des tracassés du bocal dangereux, ils ont tous le plus souvent accompli des carnages persuadés d’agir pour la bonne cause mais surtout sûr de leur bon droit.

RobespierreOn ouvre le bal de la course à la guillotine avec Robespierre. La Révolution, dés débuts poussifs, Maximilien de Robespierre est un anti peine de mort qui va se faire une raison. Avocat pas génial, il sera élu député aux États Généraux. Mai 1789, c’est bien parti pour Maxi. La Bastille c’est pris. Robespierre devient un personnage incontournable froid comme une banquise et un serpent à sonnette réunis. Desmoulins, Saint-Juste, Danton, Marat, le roi qui tente de fuir. Qu’on lui coupe la tête. Robespierre veut trancher dans le vif et en finir physiquement avec la royauté. Girondins contre Jacobins, à la charrette. Ce sera la Terreur. Ras le bol de Maxi, il y passe à son tour. Figure très controversée, parano, Robespierre se dévoile largement dans cet album très riche en détails. Bercovici signe le dessin.

La Véritable Histoire vraie, Robespierre, Dupuis, 13,95 €

TorquemadaLe second du duo, c’est Torquemada, chance de l’Inquisition. Il faut avant d’attaquer la BD, lire la préface de Jean-Pierre Dedieu qui remet les choses à leur place. Le mot inquisition a été soit galvaudé, soit mal compris, interprété. La religion et la politique, le Pape et l’Église, les dérives du catholicisme qu’il faut écraser, l’inquisition recouvre bien autre chose que des tribunaux où on envoient au bucher pour un oui ou pour un non. Reste que Torquemada en est le symbole. Fin du XVe siècle, Isabelle et Ferdinand sont les rois catholiques d’Espagne. Avec un eux, un moine allumé Torquemada, intransigeant, et persuadé que les hérétiques pullulent en Espagne. Fin politique, il prend le pouvoir sur les tribunaux de l’Inquisition, et pendant 15 ans s’en donne à cœur joie en particulier avec les Juifs espagnols. Le fanatisme religieux de Torquemada fera des émules grâce à son code. Au dessin Marco Paulo.

La Véritable Histoire vraie, Torquemada, Dupuis, 13,95 €