Benedicto et Vernat en dédicace pour Narbo Martius samedi 14 décembre chez BD & Cie à Narbonne

Une dédicace très régionale si ce n’est locale le samedi 14 décembre 2019 à Narbonne chez BD & Cie. Gilbert Benedicto et Jean Vernat seront présents pour la sortie de leur album Narbo Martius qui vient de paraître. Et si Narbonne avait été un port…

Un ouvrage qui raconte et revient sur la création de Narbonne. Naro, narbo, narbo nne… La filiation étymologique n’est guère contestée, aujourd’hui, entre l’eau et le patronyme de la cité. Pourtant, au cours de ses premiers siècles d’existence, la cohabitation entre l’élément liquide et la ville ne va pas de soi. Cette relation s’apparente davantage à un mouvement de va-et-vient, d’attraction-répulsion ou plus exactement d’attraction-dérobade, tant l’eau a joué un rôle mouvant dans la fortune – bonne ou mauvaise – de la cité. Ainsi, la proximité du Golfe du Lion n’a pas pour autant permis d’en faire un authentique port maritime, par la faute d’un littoral peu propice. Bâtie dès lors sur une terrasse pour être soustraite aux eaux de l’Atax (Aude), soumises elles-mêmes aux brusqueries du climat méditerranéen, la ville a néanmoins su jouer de cette artère fluviale pour organiser un commerce maritime fructueux par ses avant-ports lagunaires et connaître alors une prospérité économique sans pareille en même temps qu’une vaste autorité politique… jusqu’à l’ensablement de ceux-ci sous l’afflux de dépôts alluvionnaires. Plus tard au XIVe siècle, l’Aude, changeant de lit, privilégiera la branche Nord de son delta, ne laissant à la cité qu’une modeste « Robine ».

Un bel album de 68 pages passionnant.

Narbo Martius, La Cité disparue, Imprimerie de Bourg, 18 €