Les Divisions de Fer T3, retrouver Einstein

Un tome 3 d’une uchronie, Les Divisions de fer, dont le cadre est une réécriture de la seconde guerre mondiale. Rien de nouveau sur le thème depuis Wunderwaffen ou WW2.2. Des progrès techniques hors normes avec cette fois la volonté de récupérer des savants qui mettent leur talent au service des nazis. Jean-Luc Sala signe une série dont chaque titre est indépendant et dessiné par un auteur différent. Martino est au dessin.

Les Divisions de FerDepuis que les Américains ont perdu la bataille des Ardennes à cause de tanks géants et indestructibles, trois années ont passé. New-York a été bombardée. Même si les Russes mettent au point des avions à réaction la défaite est proche. Un commando allié est chargé d’aller récupérer des ingénieurs responsables des armes secrètes allemandes dont Einstein. Parmi eux et dans un véhicule nazi, un Américain et une pilote russe. Ils arrivent à l’usine où sont gardés les savants mais les choses ne vont pas se passer comme prévu.

Coups tordus, espions, traîtres, belle pilote russe, on est dans les Douze salopards revisités uchronie et De l’Or pour les braves réunis. Sala signe aussi Spynet, la vie de Ian Fleming papa de James Bond quand il était agent de sa Majesté. Un tome 3 un peu moins efficace que les autres albums de la série mais un dessin à la hauteur du sujet.

Les Divisions de Fer, Tome 3, Opération Rebalance, Soleil, 14,50 €

Opération Rebalance