Drones, guerre virtuelle

Un sujet d’actualité même si l’action de cette nouvelle série se passe dans un futur proche. Runberg, scénariste de Drones, nous en avait parlé lors d’une interview pour la sortie d’Infiltrés. Les drones sont des avions sans pilote à bord, guidés à distance et capable de détruire une cible avec autant de précision et de violence qu’un chasseur-bombardier traditionnel. Trois pilotes de haut vol sont les héros de Drones. Ils sont soumis à des tests réguliers et vivent dans un univers qui tient plus du jeu vidéo que d’une escadrille de chasse. Louis est au dessin impressionnant de puissance et de réalisme. Daviet aux couleurs.

DronesEn 2037 au Danemark, Sam, Jewel et Louise s’entraîne comme des sportifs de haut niveau. Ils sont pilotes de drones, des machines hyperpuissantes et surarmées. Leur mission : détruire les convois de rebelles autonomistes catholiques qui sévissent en Chine et plus particulièrement leur chef, Yun Shao. Sauf qu’elle est doué la cible pour brouiller les pistes. Échec des drones qui ont chacun un nom, Hadès, Vulcain et Wotan, des dieux mythologiques. Et un attachement certain de leurs pilotes pour ces oiseaux de feu. Ce qui oblige les pilotes à passer des tests psychologiques pour vérifier si tous leurs neurones sont encore en phase. Deux agents qui avaient repéré Yun Shao sont capturés pendant que Sam, Jewel et Louise profitent d’une brève permission. Une urgence les renvoie dans leurs cockpits virtuels aux commandes de leurs drones.

Une guerre pas si virtuelle que ça et qui est celle que l’on vivra désormais. A distance et sans être sur le terrain. Les drones pour les pays riches et des armes conventionnelles pour les autres. Dans cette vision bien maîtrisée et bâtie par Runberg on appréhende ce qu’est déjà la guerre par drone interposée, la chasse aux terroristes avec dommages collatéraux soi-disant évités sur place mais aussi pour les pilotes dématérialisés de ces machines. Sauf que, comme le montre Runberg sur le dessin captivant de Louis, il reste l’homme, le combattant qui connaît le terrain, fausse la donne. Une des bonnes surprises de la rentrée.

Drones, Tome 1, Le feu d’Hadès, Le Lombard, 13,99 €

Le feu d’Hadès