Bodegas Mendoza, vendanges argentines

Allez on s’expatrie côté vignoble et vins. Une découverte à la fois vinicole mais aussi polar avec Bodegas Mendoza. Direction l’Argentine, la province de Mendoza, où une manœuvre sournoise va mettre en péril la récolte. Eric Corbeyran est au scénario de cette saga dans un environnement méconnu et qui mérite qu’on le découvre, celui des grands vignobles d’Amérique du Sud, sur fond de passion familiale et de chocs économiques. Au dessin Francisco Ruizgé qui donne du souffle et de la consistance à cette première partie aux superbes paysages et aux personnages bien trempés. Les deux auteurs avaient déjà signé Clos de Bourgogne.

Bodegas MendozaIl a des soucis Guillermo propriétaire d’une exploitation près de Mendoza en Argentine. Les vendanges se présentent bien pour ces cépages d’altitude. L’ex-épouse de Guillermo lui reproche de ne pas s’occuper assez de leur fils, Alejandro handicapé. De plus une jeune fille Elena, Miss Mendoza a été enlevée. Guillermo est approché par une société qui a décidé de payer son raisin en pesos argentins et non plus en dollars d’où une perte financière importante. La seule solution serait de vinifier sa propre récolte et il prend contact avec une célèbre œnologue, Gabriela dont il est amoureux. Mais un autre financier, Carlisle, lui propose de lui racheter ses terres. Un détective enquête sur la disparition d’Elena dont le père est lui aussi un gros propriétaire viticole. Carlisle lui avait aussi fait une offre. Guillermo découvre qu’on a injecte du cyanure dans un de ses pieds de vigne.

Une ambiance forte et une histoire qui tient bien la route, sortant enfin des sillons viticoles européens. On sent bien qu’il y a des pressions d’investisseurs prêts à tout mais que Guillermo va se battre pour non seulement découvrir ceux qui veulent l’abattre mais surtout sortir ses propres cuvées. Le monde du vin n’est pas toujours celui du bonheur dans les vignes. Il y a beaucoup d’argent en jeu, de plus en plus avec les appétits grandissants d’acheteurs venus d’Asie. Un album intéressant et bien mené.

Bodegas Mendoza, Tome 1, Glénat, 13,90 €

Bodegas Mendoza

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*