Faut pas prendre les cons pour des gens, un épisode 2 qui dégage et pas en touche

Ils persistent et ils signent. Faut vraiment pas prendre les gens pour des cons. On l’avait découvert avec un bonheur jubilatoire dans un premier album commis par Emmanuel Reuzé au dessin et cos-scénarisé par Nicolas Rouhaud. Un duo qui fonce dans le tas, explore, explose en vol la connerie humaine, ce qui n’est pas rien. Ambitieux certes, pour ne pas dire tâche surhumaine vu le nombre, mais abominablement drôle dans le style c’est pas moi, ce sont les autres. On se dit même qu’ils l’ont réinventée la connerie, mise au goût du jour. On y croit à leurs visions subliminales. Reuzé et Rouhaud sont dangereux car ils en disent, en montrent trop, prévoient le pire. Où iront les cons désormais ?

Faut pas prendre les cons pour des gens

Robots virés, comme des ouvriers, pas idiot, un peu con, mais comment se recycler ? Ils sont forts les robots. Idem pour les riches, question d’honneur placé là où on pense. Et les femmes, la femme manager ? Même toute nue elle fait salon et potiche. Des retraités qui manifestent, ça c’est demain, quand on va leur piquer leur retraite pour faire vivre les jeunes au chômage Covid, ou autre. Faudra s’armer les vieux, et ça va saigner à coup de déambulateurs et de cannes affutées. Des médecins qui ramènent des patients chez eux par manque de lits dans les hôpitaux, ils vont nous faire flipper. Trop chaud d’actu et pas si con finalement. Films d’horreur avec des CRS, théorie du complot, financement gouvernemental, une des meilleures du bouquin.

Faut pas prendre les cons pour des gens

Ils tirent dans tous les coins, gèlent les dessins, affutent les dialogues les auteurs. Un travail de sape, déstabilisateur de notre doux pays. Ah, les cons. Faut le lire cet album, opus second, qui dégage. Du solide avec un cours de tri de déchets par poubelle intelligente, des réductions sur les notes en classe avec problèmes et bons d’achat. La vraie vie presque, ou à venir, ce qui est encore plus angoissant mai pour l’instant on rigole. Mais cela va-t-il durer si des gens trop cons prennent le pouvoir ? Qu’ils ont peut-être déjà infiltré. Horreur.

Faut pas prendre les cons pour des gens, Tome 2, Fluide Glacial, 12,90 €