Aiôn, retour vers le futur

La SF sera l’un des fers de lance de Dargaud en 2019. Visions du futur par des auteurs de BD mais sans tomber dans le délire. Que sera demain? Enjeux divers, écologiques, sociaux, politiques. Pas de ET mais des humains et des robots, des droïdes ou autres bien sûr, l’espace temps, les voyages inter-stellaires. Six titres signés par des noms aussi divers que talentueux, Rio, Varela, Monteys ou encore Merwan. Premier titre publié, Aiôn par Ludovic Rio, une promenade sous contrôle à travers la galaxie qui va réserver bien des surprise à ses voyageurs.

Aiôn

2312, Lexi se réveille d’un sommeil artificiel dans lequel elle est plongée depuis des années. C’est un androïde qui l’accueille, Loop. Lexi accomplit une mission pour une entreprise terrienne. Elle pense être en approche de la Terre mais Loop a reçu un message de détresse. Il provient d’Aiôn, un satellite où serait une colonie scientifique. Ils se dirigent vers lui. Loop n’est pas programmé pour choisir. Il obéit. Lexi part seule dans la jungle et découvre dans la colonie un homme momifié, un toubib. Une androïde lui montre le carnet du médecin avec ses notes sur ce qui s’est passé. Mais soudain Lexi est enfermée et commence à se désintégrer. C’est l’androïde qui a déclenché l’opération.

Aiôn

A partir de là, toute information supplémentaire (comment ils disent) « spoilerait » l’histoire. En mot gâcherait le plaisir du suspense bien mitonné par Ludovic Rio. Alors que dire ? On pense évidemment à quelques possibles manipulations temporelles mais pourquoi, quand, comment ? Et surtout comment tout cela va-t-il finir parce que la Lexi, elle, n’a qu’une envie retourner sur Terre voir sa fille. Seconde couche par Rio qui sur 130 pages balade son lecteur avec ses androïdes méchants ou pas, capables de réactions indépendantes ou esclaves de la loi d’Asimov. On suit ? Non et bien tant mieux. Il ne vous reste plus qu’à aller acheter l’album. A noter aussi le trait de Rio bien dans le ton de son scénario (même si vers la fin on a un petit doute) et qui devrait avoir un avenir sympa devant lui en BD.

Aiôn, Dargaud, 16,95 €

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*