Pilote, les années 70, souvenirs, souvenirs !

Quand on a eu 18 ans en 1970, qu’on a lu Pilote depuis pratiquement sa création, le recueil Pilote les années 70 ferait presque verser des larmes de nostalgie. Sauf qu’on ne peut pas être et avoir été. Dommage mais ça fait plaisir de retrouver le ton d’un journal inégalé.

Les Années 70De 1970 à 1974, quatre années de délire, quatre années de liberté post soixante-huitarde dont sont surtout resté vivaces dans les esprits deux libertés, de ton et sexuelle. Jean Giraud a les cheveux longs et Moebius ouvre le recueil dans une histoire courte en noir et blanc superbe. Cabu a donné à une génération de potaches le Grand Duduche. La très jolie Claire Brétecher a les cheveux courts et parle drague. Et puis il y a Fred, iconoclaste réjouissant, qui remplit les pages de Pilote avec Caza, Alexis (quel talent !), Mandryka, Gotlib et ses scouts qui finiront plus tard par devenir libidineux.

En se replongeant quarante ans après dans ce beau condensé de 200 pages de Pilote il faut bien admettre qu’on a eu de la chance de les avoir ces petits génies qui chaque semaine se déchaînaient avec humour, tendresse, intelligence. Relire par Alexis et Gotlib leur version de Chapeau Melon et bottes de cuir ou Dracurella par Ribera reste un grand moment de bonheur.

Les plus belles histoires de Pilote, Tome 2, 1970-1974, Les Années 70, Dargaud, 22,50 €

Les plus belles histoires de Pilote