Kersten, médecin d’Himmler, il avait les mains du miracle

Félix Kersten aurait pu être un médecin bien tranquille. Ce Finlandais, masseur formé par un moine tibétain lors d’un séjour à Berlin avant la guerre, avait une bonne clientèle. Et il se serait sûrement passé de ce nouveau patient de noir vêtu, terreur de l’Allemagne nazie et des territoires occupés, Heinrich Himmler, patron de la Gestapo et de la SS. En soignant Himmler, Kersten va, en échange sauver des milliers de Juifs. C’est son parcours incroyable que Patrice Perna et Fabien Bedouel racontent avec force et conviction dans Kersten, médecin d’Himmler. Premier tome : pacte avec le diable. Lire l’interview des auteurs réalisée par Jean-Laurent TRUC sur CultureBD.

A la Libération, Kersten pensait que la Suède allait l’accueillir en héros. Erreur. Son rôle auprès de Himmler avait été noirci par Bernadotte qui, en prime, s’était attribué ses actes courageux. En mars 1939, Kersten soigne pour la première fois Himmler. Contraint et forcé, sur l’intervention d’un ami. Le résultat est probant. Himmler ne souffre plus de l’estomac. Se pose alors pour Kersten ce qu’il doit faire ensuite. Himmler lui annonce que la guerre est proche. Kersten est autorisé à se rendre en Hollande mais finalement la guerre éclate. Himmler le garde auprès de lui et ne peut plus s’en passer. Kersten commence à exiger d’Himmler des libérations, en douceur, car tout peut basculer. De plus, le second d’Himmler, Heydrich l’a dans le collimateur. Kersten obtient d’Himmler de convaincre Hitler de ne pas déporter la population hollandaise vers la Pologne. Désormais, Kersten sait qu’il ne peut plus faire machine arrière. Autant profiter de son pouvoir.

C’est une histoire incroyable, celle d’un homme qui ira au bout de son destin, fera libérer plusieurs milliers de Juifs, restera méconnu malgré le bouquin de Kessel en 1960, Les Mains du miracle. Perna a fait un superbe boulot de scénariste, de journaliste, recoupant ses sources, investiguant sur le personnage. On est avec Kersten dans le bureau d’Himmler, appuyé par la grande précision réaliste du dessin de Bedouel. La Une de leur album en impose. Ils donnent une leçon d’Histoire tout en apportant action à l’image d’une bonne série ou d’un grand film. D’ailleurs Kersten sous le crayon de Bedouel a un petit air d’Orson Welles.

Kersten, Médecin d’Himmler, Tome 1, Pacte avec le mal, Glénat, 13,90 €

Pacte avec le mal