La Fille de l’Exposition Universelle Paris 1867, la jolie Julie a grandi

Après avoir sauvé l’Empire et son chef, Napoléon III en 1855 pendant l’exposition universelle, Julie Petit-Clou a grandi. Cette fois encore, la médium de charme inventée par Jack Manini va avoir des visions et ses amours risquent bien d’en souffrir sous le crayon d’Étienne Willem qui sera à BD Plage Sète le 31 août 2019.

La Fille de l'Exposition UniverselleOn l’adore Julie. Tout ses clients veulent l’épouser. Et sa chère maman fait tourner à plein régime les neurones de sa fillette. Au bois de Boulogne, en 1867, on va attenter à la vie du Tsar et de Napoléon III. Échec du terroriste polonais, Antoine, arrêté par le commissaire Murger. Mais son comparse Arthur s’échappe incapable de passer à l’acte. Arthur est amoureux de Julie et en juin 1867 s’ouvre l’exposition universelle. Paris a été retaillée par Hausmann (un méchant) qui exproprie à tout de bras. C’est le cas de l’un de ses clients, Polydore. Julie a deux jumeaux et un capitaine de bateaux mouches qui sont fous d’elle. Elle avait son choix et choisi le marin d’eau douce sauf qu’il aurait comme dérapé le soupirant. Et avec qui ? Avec la mère de Julie. Un vrai drame cornélien.

Une excellente mise en scène, très documentée, riche en détails que Manini dont on connait la passion pour l’histoire a su se servir et mettre en relief. Le Paris des anarchistes, des princes russes et du Tsar qu’on ferait bien sauter, la jolie Julie est la reine de ce drame que Willem a dessiné de façon très enjouée et pleine de vie. Médium, Julie en sait parfois beaucoup ce qui la met en danger. Mais tout finira par s’arranger. Un nouvel album tout aussi agréable que le premier de la série. Un dossier sur l’exposition clôture l’album.

La Fille de l’Exposition Universelle, Tome 2, Paris 1867, Grand Angle, 14,90 €

Paris 1867