Sky-High Survival, redoutablement efficace

Une découverte, celle d’un manga qui va sortir chez Kana, Sky-High Survival de Takahiro Oba scénarisé par Tsuina Miura dont l’éditeur a acquis les droits. On ne parle pas souvent de manga sur ce site, c’est vrai. Cette fois pourtant, en se plongeant en avant première sur le tome un de cette nouvelle série il y a de quoi rester scotché au bouquin. Dans une ville composée de gratte-ciels, on pense à un New-York revisité, une jeune fille tente par tous les moyens de survivre mais à une condition, impossible de descendre pour rejoindre la rue. Elle ne peut qu’espérer passer d’un immeuble à l’autre par des passerelles de singes vertigineux. Et en plus elle est poursuivie par des tueurs masqués. Impressionnant et sûrement les débuts d’une saga qui va durer.

Sky-High SurvivalElle ne sait absolument pas comment elle est arrivée dans cette ville, dans ce building. Yuri était au collège et maintenant un panneau lui indique qu’elle ne peut pas aller plus bas. Le type masqué en salopette qui la poursuit veut la tuer comme il vient de tuer un autre inconnu. Commence alors une course éperdue. Yuri va pouvoir brièvement joindre son frère par téléphone avant de comprendre que le salut est au sommet des immeubles, sur des passerelles qui relient les terrasses. Sinon elle va se jeter dans le vide comme le font d’autres fuyards désespérés. Un tireur d’élite, un hélicoptère et deux flics tout aussi paumés qu’elle, Yuri va tout tenter pour survivre.

Même si la violence est visuelle, sa part de suggestion apporte encore plus d’efficacité à l’histoire. Yuri est le personnage féminin de manga typique, adolescente en jupette, érotisée avec l’ambiguïté bien connue du genre. Autour d’elle, il y a toute une palette de personnages qui se mettent en place afin qu’elle ne soit plus solitaire et trouve des solutions pour échapper au monde fou dans lequel elle est désormais. Le découpage et la mise en scène ponctuent la montée en puissance du scénario. On finit par s’attendre à tout et on est surpris à chaque rebondissement. Le dessin est très clean, sans distorsions. Redoutable. Sept tomes ont déjà paru au Japon.

Sky-high survival, T1, Kana, 5,95 €