Les Mystères de la Quatrième République T2, Marseille était déjà brûlante en 1950

Les Mystères de la République continuent à dévoiler, de façon romancée par Philippe Richelle, les affaires qui ont marqué notre Histoire. Pour le tome 2 de la 4e République on va à Marseille où, en ce début des années cinquante les dockers CGT tiennent le port.

Les Mystères de la Quatrième République Ange Casoni, un truand, reprend du service et harcèle les patrons des dockers de la CGT qui bloquent le port de Marseille. En ce début des années cinquante la France se bat aussi en Indochine. Marseille est la plaque tournante de trafics divers et le port fermé, ce n’est pas bon pour le commerce. Un inspecteur de la DST est « suicidé ». Le commissaire Coste ne croit pas à une mort naturelle. Pourtant sa hiérarchie aimerait classer l’affaire. Casoni que sa femme trompe va être le maillon faible d’une magouille dans laquelle politique, pouvoir, flics et truands font bon ménage. Les bases de la future French Connexion sont déjà posées.

Astucieux le scénario de Richelle. Son commissaire Coste lève un lièvre un peu gros pour lui. Un bon polar dans la tradition des films plus tard mis à l’écran.A noter que Marseille est toujours aujourd’hui aussi rouge. La grève de la SNCM le prouve comme la liste ininterrompue des morts violentes.

Les Mystères de la Quatrième République, Tome 2, Marseille la rouge, Glénat, 14,50 €

Marseille la rouge