Chantal Montellier, une exposition à Andrezieux

Une exposition qui fera date. Celle de Chantal Montellier, grande dame de la BD, ouverte du 6 décembre au 31 janvier 2013, du lundi au vendredi de 14h à 18h, ainsi que le weekend du 8, 9 et 16 décembre à La Fabrique, 23 rue de la Fabrique, 42160, Andrezieux. Pour toute précision tel: 04 77 55 82 11 / 06 64 35 77 80.

BD Montellier
Une exposition sur l’une des grandes dames de la BD

L’occasion de faire un retour méritée sur Chantal Montellier et son œuvre. Elle est née en 1947 à Bouthéon, près de Saint-Étienne. En 1972, elle commence à publier des dessins de presse politiques de l’Humanité à Libération ou au Monde. Elle est une des rares femmes à avoir exercé, pendant une trentaine d’années, ses talents sur ce terrain réservé aux seuls hommes. Un album intitulé Sous pression en 2000 réunit une partie de sa production pour la presse. Chantal aborde la BD dans Charlie Mensuel, Métal Hurlant et Ah! Nana. Elle y pré publie sa première série Andy gang (1978) inspiré par le célèbre brigadier Marchaudon et les bavures policières d’alors.

Aux Humanoïdes Associés, elle signera plusieurs albums de “social fiction” et de “contre utopie”. Parmi eux, on peut citer 1996 (1978), Wonder City (1983), L’Esclavage c’est la liberté (1984), Odile et les crocodiles (1984). Ces albums anticipent avec une grande pertinence la crise économique et de société d’aujourd’hui. A partir de 1978, elle collabore à la revue A Suivre où elle se fera remarquer avec la série Julie Bristol qui revisite l’histoire de l’art au féminin. Sa BD mettant en scène l’histoire de la femme sculpteur Camille Claudel, donnera lieu à une importante exposition à la “librairie-galerie des femmes”. Chez Dargaud, quatre albums verront le jour, deux Julie Bristol, un roman graphique Paris sur sang et un recueil de nouvelles illustrées Voyages au bout de la crise.

Chez Futuropolis, elle édite Les Rêves du fou (1981), Le Sang de la Commune (1982), La Toilette (1983), Un Deuil blanc (1987).
Début 2000 elle revient à la bande dessinée après quelques années consacrées à l’écriture et à des ateliers de création avec des scolaires et des détenus. En 2005 elle publie un album lui aussi très remarqué aux éditions Denoël : Les Damnés de Nanterre, renouant avec la BD politique. En 2006, c’est une compilation d’histoires courtes intitulée Sorcières, mes sœurs qui sort à la Boîte à bulles, suivi du stupéfiant Tchernobyl mon amour chez Actes Sud, pour le vingtième anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl.Une réédition de l’un de ses meilleurs albums, Odile et les crocodiles, parait en 2008 aux éditions Actes Sud-l’An II. C’est en avril de la même année que parait chez Metro Media l’adaptation du célèbre roman de Kafka, Le Procès, en collaboration avec David Mairowitz, biographe de Franz Kafka.

Un étonnant roman graphique intitulé L’Inscription publié chez Actes Sud en 2011 sera sélectionné par le jury du festival d’Angoulême. En 2007 “CM” (comme elle signe souvent ses dessins), crée l’association ARTEMISIA et le prix du même nom. Ce prix récompensera un album scénarisé et dessiné par une ou plusieurs femmes. Actuellement Chantal Montellier travaille sur un roman graphique intitulé L’insoumise inspiré du film de Marie-José Jaubert “on l’appelait Christine”, consacré à Christine Brisset, pionnière et fer de lance de l’auto construction d’après guerre (Les Castors d’Angers). Cet album prévu pour janvier 2013 sera encore une fois publié chez Actes Sud-L’ An II.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 vote(s), moyenne: 5,00 étoile(s) sur 5)
Loading...
En lire plus sur: