Commandant Achab, meurtres au Havre et piège pour un flic

Commandant Achab
Un flic pris au piège d’un meurtrier en série

Un vieux de la vieille Achab, un flic de l’ancienne école bien que totalement accro à l’herbe. Des joints pleins les poches, avec son chat qui fait le mort, l’unijambiste (voir les épisodes précédents) prend le train pour Le Havre. Il a un cadavre dans le placard, le commandant Achab, celui de Fath Almisri qu’il a flingué. Et son fils Karim, un flic, en veut beaucoup à Achab. Ils partent ensemble au Havre pour essayer de savoir si Achab ne s’est pas fait piéger à l’époque.

Au passage Achab va hériter d’une enquête. Le maire du Havre a été trucidé. Premier cadavre d’une série noire. Ils ont tous une feuille de cannabis dans la gorge. Achab va dérouler le fil d’une enquête pas simple avec pour toile de fond des hermaphrodites opérés pour définir leur sexe définitif.

Au passage Achab en finira avec la mort du père de Karim dans laquelle il n’est pour rien et héritera d’une jambe de bois de pirate. Un bonheur ce troisième épisode des aventures d’Achab qui aura une suite sur un très bon scénario plein de suspense de Stéphane Piatzszek et un dessin noir à souhait de Stéphane Douay.

Commandant Achab, Tome 3, L’Ours à la jambe de bois, Casterman, 13,95 €