Rendez-vous avec X – L’Affaire Pilecki, volontaire pour Auschwitz

Il y a eu sur le même sujet Le Rapport W. Gaétan Nocq racontait le destin hors du commun de Witold Pilecki volontaire pour se laisser déporter à Auschwitz afin d’y monter un réseau de résistants parmi les anciens officiers polonais internés et peut-être fomenter une révolte tout en accumulant des renseignements sur le camp, les exterminations. Aurélien Ducoudray a repris l’une des émissions de Patrick Pesnot de Rendez-vous avec X sur ce sujet méconnu, incroyable mais vrai, passé sous silence car gênant pour les Alliés qui non seulement ne bougeront pas mais abandonneront ensuite Pilecki au régime communiste soviétique qui réglait ses comptes avec le Polonais Libres. Aurélien Ducoudray (Maïdan Love) est au scénario et a su donner toute sa force et son horreur à la vie de courage et d’abnégation de Pilecki. Olivier Martin (J’ai tué Marat) le suit avec son dessin qui frappe fort, et effraie, témoin de la folie nazie.

Rendez-vous avec X

Varsovie en 1944, les Polonais se révoltent contre les nazis. Parmi eux un officier, Pilecki qui perd mais retrouve la sacoche dans laquelle il y a le journal qu’il a tenu, déporté, dans le camp d’Auschwitz. C’est de cet homme dont Monsieur X veut parler à Pesnot à qui il montre le rapport de Pilecki qui voulait convaincre les Alliés d’attaquer le camp pour libérer les prisonniers. Une histoire qui commence en septembre 1940. Sous une fausse identité Pilecki se fait rafler. Il part à Auschwitz où il comprend de suite que survivre est la priorité. Par tous les moyens alors que les SS tuent sans la moindre raison. Il va vivre l’horreur au quotidien, le sadisme des gardiens eux-mêmes déportés. Il note, enregistre dans sa mémoire ce qu’il voit, ce qu’il vit. Les monstres règnent en maître. Mais il noue les contacts nécessaires pour créer un réseau même si les SS ont des doutes sur lui.

L'Affaire Pilecki

Une infiltration qui dépasse tout car c’est sans le moindre instant de répit. Ducoudray est dans le réalisme le plus total, il n’y a plus de pitié. Un soulèvement à Auschwitz était impossible sans aider extérieure et même la Résistance polonaise n’y aurait pas suffit. Pilecki s’évade. Ce qui là aussi est un acte démentiel, se bat contre les Allemands, puis rejoint les Alliés en Italie. De retour dan son pays, il sera trahi par le régime communiste polonais d’obédience soviétique. Il mourra exécuté après un procès truqué. Il dira avant de mourir que les prisons communistes étaient pires que Auschwitz et les SS. Mais cela ce n’était politiquement correct à constater.

Rendez-vous avec X – L’Affaire Pilecki, Comix Buro, 14,95 €