Les Aigles de Rome T5, Marini emballe l’action

On  atteint le paroxysme de la lutte qui oppose Marcus et Arminius le Germain adopté par Rome et qui n’a de cesse que de retrouver ses origines pour se venger. Dans le tome 5 des Aigles de Rome, Marini emballe l’action d’un trait bourré de force et de réalisme. Marcus est le seul à pouvoir éviter que les Légions romaines soient prises au piège et son amour pour Priscilla n’arrange pas les choses. Marini sait raconter des histoires qui tiennent le lecteur en haleine. Le dénouement est proche. Malheur aux vaincus.

Les Aigles de RomeDans la cage où il est enfermé, Marcus comprend que Arminius va trahir Rome et tendre une embuscade fatale aux Légions. Priscilla accompagnée de son fils vient le voir et lui promet que Lépidus, son mari qu’elle trompe avec Marcus, viendra le voir. Marcus n’arrive pas à le convaincre de la trahison d’Arminius. Lépidus est sûr de la force des soldats romains et découvre que Marcus est le père de Titus son fils. Trompés par Arminius et ses troupes Chérusques auxiliaires, les Romains sont massacrés mais Marcus arrive à se libérer et se bat à côté des siens sauvant la vie d’un jeune noble qui lui permet de rencontrer le général romain pour le prévenir. Mais Arminius a préparé son coup et l’armée romaine va tenter un combat désespéré. Arminius est redevenu Ermanamer.

Du grand spectacle bourré de détails en particulier dans une double page ou Romains et Germains s’affrontent et sur laquelle on voit les deux héros en pleine action. Tout n’est pas pourtant encore joué. On sent que Enrico Marini réserve des surprises à ses lecteurs comme à ses personnages Un souffle épique pour une série forte aussi en rebondissements dramatiques et sentimentaux.

Les Aigles de Rome, Livre 5, Dargaud, 13,99 €

Les Aigles de Rome
Marini ®