Le Réseau Papillon T4, la Résistance s’organise

Une série que l’on prend en cours de route, Le Réseau Papillon vient s’inscrire dans une thématique à laquelle Les Enfants de la Résistance ont donné consistance et lettres de noblesse. Raconter en BD la seconde guerre mondiale à l’échelle de la France occupée, pétainiste, collaboratrice mais aussi en résistance face aux troupes allemandes. Dans ce tome 4 du Réseau Papillon on retrouve quatre gamins qui vont devoir faire face à la persécution raciale des Juifs français et autres drames. On est en 1941 et Vichy dès 1940 n’a pas attendu pour prendre des mesures antisémites. Franck Dumanche et Nicolas Otero sont aux manettes de ces aventures courageuses sur des bases authentiques.

Le Réseau Papillon

A Londres en 1941 un volontaire des FFL a intégré le nouveau SOE qui va aider la résistance en France sur ordre de Churchill . Anna Marly chante en russe ce qui va devenir le Chant des partisans traduit par Kessel et Druon. En France, Gaston souffle son gâteau d’anniversaire. Sa tante est arrivé avec un petit garçon, Jacques, qu’il faut cacher car il est juif. Il ira chez un oncle qui habite un village sans Allemands. A l’école, Princesse, Doc et Bouboule découvrent aussi de nouveau élèves. Il faut aussi essayer de faire libérer le frère de Gaston, André que la Gestapo torture pour qu’il parle. On recense les Juifs pour mieux les livrer aux SS. Claudine qui vient d’arriver se rapproche de Gaston ce qui déplait à Princesse dont le père est collabo. Une lettre de dénonciation arrive à la Gestapo.

Le Réseau Papillon

C’est peut-être le dessin qui aurait mérité plus de réalisme, de coller d’avantage à l’époque. Une impression qui pèse sur le ressenti général par manque de détails. Pour l’histoire on est sur du classique qui replacent bien dans son contexte l’horreur et les ambiguïtés de cette Occupation qui en a encore pour plusieurs années. On n’insiste pas trop sur la crédibilité des actions du réseau Papillon mais le tout donne une vision nécessaire, indispensable de nos jours, de la Résistance que complète un dossier détaillé en fin d’album en particulier sur le SOE concurrent du BCRA de la France Libre. Les Anglais voulaient avoir la main sur la Résistance. Mais c’est une autre histoire.

Le Réseau Papillon, Tome 4, Les combattantes de l’ombre, Jungle, 11,95 €

Les combattantes de l'ombre