Le Fil de l’Histoire, du Titanic à Gandhi

Fabrice Erre, dans sa dernière interview, avait évoqué ces deux nouveaux titres qui viennent de paraitre dans Le Fil de l’Histoire, excellente collection de Dupuis, qu’il signe avec Sylvain Savoia au dessin. C’est donc le Titanic qui prend la mer, pour son dernier voyage, et Gandhi, soldat de la paix qui l’accompagne. On a toujours eu un faible pour cette collection bien pensée, bien construite, avec autant de repères authentiques que Erre met en scène avec toute son objectivité d’historien. On y apprend beaucoup, souvent des détails inédits mais toujours respectueux du fait vrai. Ariane et Nino sont comme d’habitude les guides de ces voyage au fil de l’Histoire.

Le Titanic Avec le Titanic, naufrage d’un géant, on monte à bord de ce paquebot mythique qui a eu deux sisters ships, des jumeaux, l’Olympic et le Britannic. Un trio de monstres des mers pour mieux amener des milliers de passagers vers les USA. Techniquement le Titanic est une merveille, incoulable. On l’inaugure le 10 avril 1912. A son bord l’élite du monde de la finance, son concepteur et des passagers en nombre dans les trois classes. Pour les premières c’est luxe et volupté. La suite, on connait. Un iceberg qui l’ouvre sous la ligne de flottaison et a la mauvaise idée de crever cinq compartiments étanches. A quatre, il s’en sortait. Tout va s’enchaîner. Les premiers canots partent presque vides. 700 rescapés sur les 2200 passagers. Pas vraiment de sanctions et puis l’épave retrouvée qui nous avait ému par les superbes images tournées au fond de l’océan. Des plans du bateau, des fiches des acteurs du naufrage, des histoires et des légendes sur le Titanic viennent compléter la partie dessinée. Un ouvrage parfait, prenant.

Le Fil de l’Histoire raconté par Ariane & Nino, Le Titanic, Naufrage d’un géant, Dupuis, 5,90 €

Naufrage d'un géant


Gandhi

Avec Gandhi, qui sera le leader indien de l’indépendance face aux britanniques, c’est un autre registre. Comment ne pas répondre à la force par la force, comment savoir faire finalement la guerre sans violence. Gandhi ira étudier en Angleterre et aurait pu être un avocat renommé dans son pays. L’Inde est une colonie britannique. Il part travailler en Afrique du Sud en 1893. Il est touché par le racisme ambiant. Agressé, il fait le choix de la non-violence. Il est emprisonné après une grève menée par les Indiens qui travaillent en Afrique du Sud. Il revient en Inde pour faire appliquer les droits des Indiens mais aussi pour chasser les Anglais. Boycott, jeûne, la méditation, des manifestations sanglantes, la prison encore, ce sera la seconde guerre mondiale qui sera l’opportunité saisie par Gandhi qui en 1942 retourne en prison. En 1945, les négociations commencent. Reste le problème crucial de l’opposition entre Hindous et Musulmans, d’où la création du Pakistan qui aujourd’hui encore reste un drame dans la vie de Gandhi. Il voulait un pays uni, il aura deux nations qui se détestent. Très détaillée cette biographie se termine par un dossier indispensable.

Le Fil de l’Histoire raconté par Ariane & Nino, Gandhi, Un soldat de la paix, Dupuis, 5,90 €

Un soldat de la paix