La Ville d’Ys, un héros solitaire face à son futur

La Ville d’YsLes débuts d’une nouvelle saga médiévale signée par Rodolphe adaptée d’une légende. Le roi de Cornouaille, Gradlon, attaque sans relâche une forteresse invincible. Abandonné par ses troupes usées par les combats, Gradlon réussit à entrer dans le château où tous dorment sauf la belle Magdalen.

Tombé sous son charme Gradlon tue le mari de Magdalen et s’enfuit avec elle. Comme Tristan et Yseult. Ils auront une fille que Gradlon tente de ramener chez lui après la bizarre disparition de sa compagne. Mais en Cornouaille trente ans ont passé. Gradlon est oublié. Rodolphe a écrit une balade celtique dramatique avec une sorte de parenthèse temporelle. Les évènements s’enchaînent. On ne se perd pas dans cette histoire puissante très shakespearienne qu’Alzate dessine avec la part d’ombre et de feu nécessaire, en teintes nuancées selon l’action du moment. On se doute que la fille de Gradlon va peser lourd sur la suite de cette légende noire et magique très prenante. Des forces qui dépassent les humains, un futur dans lequel est projeté le héros qui va devoir s’adapter, Rodolphe excelle.

La Ville d’Ys, Tome 1, La folie Gradlon, Dargaud, 13,99 €