Nottingham T2, Marianne et le Shériff pour le meilleur

On avait publié le preview du premier tome. Avec Nottingham, Vincent Brugeas (Ira Dei, Conan, The Regiment) retrouvait Emmanuel Herzet avec lequel il avait signé La Cagoule. Et se payait le luxe de revisiter Robin des Bois, enfin le mythe, l’histoire, celle qui avait fait fabriquer à des générations de gamins des arcs de bois, porter un chapeau pointu et rêver de Lady Marianne. Bon, Marianne on l’a retrouvée dans Nottingham (le shériff c’était un méchant à la base, faut pas oublier et un abruti chez Disney) et on a accroché à la vision un soupçon iconoclaste de Brugeas. Heureusement que Richard est toujours absent et que le Prince Jean fait encore des siennes. Bon, dans ce tome deux qui absout presque le péché à demi-pardonné de Brugeas, on va en découvrir de belles, mais frère Tuck et Petit-Jean ne sont pas loin. C’est rassurant car le tout finalement est de bon ton.

La traque

A Londres le Prince Jean n’est pas content. Depuis que Richard est absent c’est un évêque qui est régent. Hugues, âme damnée de Jean, propose la piste du chanoine Langland, secrétaire du régent mais oncle de William shériff de Nottingham que renseigne un certain Tuck. Et comme le régent et Langland sont très, très proches… Chantage et diffamation mais Langland prend le large vers la France dit-il alors que c’est Nottingham son but. Dans la forêt de Sherwood on agresse les riches et l’archer à cagoule, L’Esprit de la forêt, fait quand même la police face à des brigands sous les ordres de Marianne. Ce ne sont pas vraiment les joyeux compagnons de Sherwood. Mais le shériff rejoint la lady et ses hommes. Les masques tombent mais le shériff va les aider.

Nottingham

Brugeas sait raconter des histoires et surtout leur donner originalité. Le duo Marianne-William et la transformation de Langland à suivre de près, Nottingham va-t-il rester là ? Benoît Dellac a su faire monter la pression et restituer cette ambiance très réaliste des larrons de Sherwood, certes sans Robin mais après tout, pourquoi bouder son plaisir avec ces aventures plus sombres que le mythe initial.

Nottingham, Tome 2, La traque, Le Lombard, 14,75 €

3/5 - (3 votes)