Elecboy T3, lever le voile

Un épisode crucial, un tournant dans la saga Elecboy ce tome 3. Josh va avoir des révélations sur le monde dans lequel il vit mais aussi sur celui d’où il vient. Il sait enfin qui il est vraiment, ses origines. On lève le voile. Et on est pris par le souffle que Jaouen Salaün arrive à continuer à insuffler à cette saga certes classique mais également novatrice, inventive à bien des titres. Le dessin est superbe, les couleurs travaillées. Et Josh va-t-il enfin rencontre Dieu ? Salaün maîtrise toutes les règles du genre.

La Data Croix

Josh est blessé, il sait qu’il n’est pas humain, enfin pas au sens struct du terme, rejeté par tous. Mais celle qui est auprès de lui à son réveil, la Grande Ordonnatrice lui a redonné un visage au petit look de Fantôme de l’Opéra. Le Grand Tout, Dieu selon elle, a confié à l’Ordonnatrice la garde du savoir ancestral. Dans ce monde les arbres sont morts mais le plus grand abrite ce qu’il reste du vieux monde dans la Data Croix. Josh se souvient, du rejet de ses amis, de son errances, sauvé par les disciples du Grand Tout. Mais à Redsalt Canyon on se prépare à une offensive. Sylvio veut avoir si il faut attaquer le clan des Puiseurs pour retrouver Vittorio et sa fille. Ed a découvert dans une grange un géant articulé en métal, un robot guerrier créé par Josh. En le mettant en route il ne s’attend pas au résultat.

Elecboy

On a déjà parlé de Mad Max, de Moebius, des Méta-Barons. Pourtant même si on sent des influences Elecboy garde toute son indépendance singulière et surtout ses qualités graphiques. Le transhumanisme est la clé de l’histoire mais il y en a d’autres. Des luttes internes très humaines, quel sera la vraie place de Josh et de la petite fille qu’il rencontre ? A suivre dans un dernier tome.

Elecboy, Tome 3, La Data Croix, Dargaud, 15 €

3/5 - (2 votes)