Une Nuit à Rome T3, Jim traqueur d’émotions

Il a ouvert un second cycle à Une Nuit à Rome avec ce livre 3. Les héros de Jim flirtent avec la cinquantaine cette fois. Le temps passe vite mais l’amour, le désir, la curiosité sont toujours là. On ne se remet pas d’avoir eu vingt ans et d’avoir été passionné. Ils s’étaient revus à Rome dans le livre 2 mais la fin n’était pas celle prévue au programme. Marie a frôlé la mort de prêt mais l’a-t-elle cherchée ? Ils avaient retrouvé leurs vies mais s’étaient faits une promesse, se revoir. Arrêt sur image. Tout va aller vite et prendre un tour inattendu, à la Jim.

Une Nuit à RomeUn début en forme d’infarctus pour Raphaël, à Rome. Le visage de Marie en larmes, maquillage défait dans un taxi. Une église et Marie qui va prendre la parole. Tout se bouscule dans la tête de Raphaël. Sa séparation avec Sophia qui a trouvé un autre homme, ses filles, un nouvel appartement et un job tout neuf, Raphaël a toujours le film sur lequel Marie s’engage à ce qu’ils se retrouvent dans dix ans. Il a bien tenté de raccourcir le délai. Mais dix ans, pas avant, elle a été intraitable. Il change de look Raphaël et envoie des faire-part ambigus à ses amis. Rendez-vous à Rome dans l’appartement de son dircom pour fêter ses cinquante ans. Et Marie dans tout ça ? Elle va venir bien que sa mère soit très malade et que sa sœur lui reproche de la laisser seule à Sète. Tout le monde débarque à Rome. La fête romaine peut commencer.

Évidemment rien ne va se passer comme prévu. Jim, au scénario et dessin bien sûr, sait embarquer ses lecteurs sur des pistes qui peuvent déraper en finale, surprendre, agacer même. On aurait bien vu un happy-end. A découvrir car Jim n’en a pas fini encore avec Raphaël et Marie. Un tour de force la relance. On la sent qui va pointer le bout de son nez. Il sait la, ou les fins, Jim de sa Nuit à Rome. Il dit traquer les émotions cet aventurier du sentiment qui en connait si bien les détours. Il connait la dernière phrase du tome 4. Il l’avoue dans sa postface du 3, Juste un mot. On a atteint des sommets dramatiques cette fois. La tension monte. Pas facile la vie quand on veut rester le même quoiqu’il arrive. Un épisode parfaitement construit et nerveux à souhait. Marie est toujours aussi belle avec ses craintes. Si ce n’est de plus en plus.

Une Nuit à Rome, Livre 3, Grand Angle, 18,90 €

Une Nuit à Rome