El Nakom T2, le bout de la route par Jeronaton

Il était venu à Montpellier il y a un an présenter le tome 1 de El Nakom. Jeronaton signe un diptyque inspiré d’un fait historique méconnu. En 1511, sur une plage des Caraïbes, le castillan Gonzalo Guerrero aborde la côte, avec ses camarades, après le naufrage de leur navire. Pris dans une guerre tribale, les rescapés sont presque tous massacrés, mais Guerrero parvient à s’échapper. Il rejoint une autre tribu et devient leur chef de guerre. Il sera le premier « nakom » blanc de la nation maya. Il se retrouve en première ligne dans les violents conflits entre tribus pendant que les troupes de la conquête espagnole se déversent sur le Nouveau Monde. A Guerrero de défendre dans le tome 2, ces femmes, ces hommes qui sont devenus son peuple contre ses propres coreligionnaires . Jeronaton a réalisé un travail de haute qualité, en couleurs directes.

El Nakom En 1517, des navires espagnols chargés d’hommes longent la côte du Yucatan. Le capitaine Cordoba sont attaqués par les Indiens. Ils les battent et découvrent or et trésors dans une ville imposante. A la recherche d’eau les Castillans vont arriver chez El Nakom qui veut en profiter pour les battre afin d’arrêter leur progression. Objectif, tuer le chef espagnol car l’armement des envahisseurs est supérieur à celui des tribus. El Nakom le sait. Le combat chasse les Espagnols vers leurs navires. Un an plus tard une autre expédition approche sous les ordres de Grivalda qui lui cherche ces Espagnols passés au service des Indiens. Même si, sous ses ordres, on respecte les Indiens, El Nakom sait que c’est provisoire et apprend que les Espagnols ont des canons. Il a fondé une famille et vit heureux mais il faut résister à l’invasion. Il forme une coalition. Les Espagnols attaquent sur des chevaux. Le roi Maya est tué. La guerre continue.

Un combat courageux mais perdu d’avance. Les Indiens vont devenir une proie pour les chasseurs d’esclave et El Nakom ira au bout de son destin. Il deviendra un héros pour les Mayas qui ont résisté 173 ans aux Espagnols. Jeronaton trace un panorama saisissant de ce héros solitaire. Une reconstitution fidèle et flamboyante de cette aventure hors du commun appuyée sur son talent de créateur. Un dossier historique boucle le diptyque.

El Nakom, Tome 2, Éditions du Long Bec, 16 €

El Nakom