Histoires d’Amor, Amor et de Pépé Malin avec Fluide glacial

On va commencer le cycle des belles intégrales qui pourraient bien faire un superbe cadeau de Noël. On s’y prend tôt pour ne pas être submergé et permettre aussi aux lecteurs curieux d’anticiper. Direction Fluide Glacial avec Pépé Malin dans tout ses états. Un Hugot en pleine forme, un Pépé astucieux et une série culte. Ensuite, on reste dans le coquin un brin acerbe avec Amor, amor, autre intégrale signée par Carlos Gimenez. Plus dure aussi la vision de Gimenez dont la BD date des années 80-90 qu’il traite sans tabou, Sida compris. Au total deux intégrales très ollé, ollé.

Pépé Malin Pépé Malin a un slogan que tous ses lecteurs connaissent : « Quand j’étais jeune, j’avais un truc pour tripoter les filles ». On est au début des années des trente glorieuses. Dessous affriolants, guêpières, jarretelles et Tube Citroën, Pépé a tout du bonimenteur de foire. Il emballe Pépé, trace de nouvelles frontières dans l’art de la séduction. Et elles se laissent faire, pas idiotes du tout, savourant mine de rien un bon moment inattendu. Faut dire que Hugot les a dessiné façon Sophia Loren revisitée par Bardot et Anita Ekberg. Toutes les excuses sont bonnes et les inventions de Pépé Malin sont surréalistes. Le voleur d’os de diplodocus, la bouche d’égout camouflée, la cabine de douche ambulante, il y en a six albums dans cette intégrale. Et la maquette du fourgon de Pépé Malin en prime par Jean Solé. Un grand moment sans la moindre vulgarité.

Pépé Malin, L’intégrale, Fluide Glacial, 34,90 €

Amor, amor !! Carlos Gimenez a signé de beaux et forts ouvrages dans la BD autobiographique, Paracacuellos, Les Temps Mauvais. Mais aussi une chronique affutée, Amor, amor dont la seconde intégrale contient trois albums parus de 1994 à 1996. Des histoires courtes dont le sexe est le thème. Mais où l’humour peut-être grinçant si ce n’est noir. Gimenez parle du Sida, qui n’arrive pas qu’aux autres. Ses héros sont généralement en dérapage de couple. Des personnages du quotidien qui ont leurs soucis mais ont envie d’aimer, physiquement surtout. Ils se plantent, ce sont le plus souvent des hommes, des cas aussi. La poésie est de la partie, la dérision surtout et un trait fort, si caractéristique du talent de l’auteur espagnol, marque ses chroniques sur tout l’éventail des pulsions humaines.

Amor, amor, Intégrale, Tome 2, Fluide Glacial, 24,90 €