Historia BD n°3, c’est avec Franquin, Spirou et les Trente Glorieuses

Le compagnon parfait pour ce mois de juillet, en vacances et la tête libérée, tout en restant prudent, du virus. L’Historia BD n°3 est consacré à Spirou et les Trente Glorieuses. Autant dire que ça va rappeler des souvenirs à pas mal d’ex-jeunes lecteurs formés à l’école Franquin de la fin des années 50 au début des années 70. Une sorte de madeleine de Proust qui devrait aussi passionner tous les fans de l’un des plus grands auteurs de BD qu’est Franquin. Après Astérix (Le guerre des Gaules) et Lucky Luke (Le Far West), le très bon troisième volume d’Historia BD décrypte l’après-guerre avec le célèbre groom devenu aventurier et son compère Fantasio reporter au Moustique.

Historia BD n°3

Le choix est clair. Comment coller à ces années bonheur après celles de la guerre, du malheur, avec les héros de Franquin ? Une certitude, de Zorglub à Champignac, voire à Zantafio, ils étaient tous partants pour révolutionner le monde par le progrès, Turbotraction, Zorglumobile, sous-marin individuel etc… Et dans la joie, la bonne humeur. Les méchants perdent, la raison l’emporte même si l’on est Prisonnier du Bouddha. Il y a des jobards sympathiques, des illuminés et des savants doués mais fous. Le bonheur est dans le pré. Ou presque avant que tout ne bascule.

Victor Battaggion, rédacteur en chef du numéro souligne que « tous les thèmes abordés dans ce numéro, comme la Guerre froide, sont des sujets phares des Trente Glorieuses. Franquin les a traités parfois de manière directe, mais aussi de façon détournée avec subtilité. À travers ses albums, se dessine en filigrane sa propre vision de la société. La partie consacrée à la Guerre froide est révélatrice de son opinion sur la question, de son ressenti. Il a une position antimilitariste et cela transparaît dans certains albums. Franquin était un excellent dessinateur de BD, très humble, qui parvenait à restituer ce qui passait autour de lui avec beaucoup de finesse, sans lourdeur ».

Alors embarquez dans ce numéro d’exception, superbement illustré, documenté, avec au sommaire :
Zorglub

  • Spirou, le groom aux portes de l’Histoire : Le Journal de Spirou naît en avril 1938. Son public ? La jeunesse !
  • Ne pas se faire « embôcher » : Sous la botte des nazis ? Jamais ! Jean Doisy fait entrer le journal en résistance.
  • Franquin l’enchanteur ou Spirou réinventé : Jijé passe le relais. Et voilà André aux commandes. Grosse responsabilité.
  • La belgitude comme état d’âme : Le Spirou de Franquin ? C’est humer l’humeur et l’humour des années qui passent…
  • Entretien avec Émile Bravo : Retour vers le futur. L’adolescence du groom occupe notre dessinateur.

Historia BD, n°3, Spirou et les Trente Glorieuses, 132 pages, 21 x 28,5 cm, 7,90 €