Une Génération française T3, résister

Un tome trois pour ce panorama signé par Thierry Gloris sur la société française d’avant 1939 puis de la guerre et de la Libération. En plus du côté romanesque d’Une Génération française, Thierry Gloris met en exergue l’histoire de France depuis les risques de bascule vers l’extrême droite avec les Ligues en 34, la déclaration de guerre de 39, la défaite et l’exode de 40, les débuts de la résistance avec le tome 3. C’est Ana Luiza Koehler qui en assure le dessin de façon très convaincante et toujours pour la couverture le très doué Fabrice Le Henanff qu’on aimerait vraiment retrouver sur une œuvre personnelle. A noter que dans cette série tout se recoupe et en particulier le destin ou les liens des principaux personnages.

Une Génération françaiseFin juin 1940, Zoé Favre écrit à son frère Martin qui a disparu dans la débâcle. Devant chez elle des centaines de prisonniers français passent en silence mais Zoé décide avec d’autres villageois de les nourrir. A Bordeaux, Pétain et les premiers collabos s’installent et commencent leur manœuvres. Zoé va aider des prisonniers évadés avec des amis dont le boulanger. Pétain et Laval se partagent le pouvoir tandis que Zoé regagne Paris occupée avec sa famille. Les Allemands mettent la France en coupe réglée. Mais l’Angleterre tient contre les bombardiers de la Luftwaffe. Le père de Zoé est comme la plupart des Français pétainiste. Mais Zoé ne pense qu’à une chose, résister et l’occasion va se présenter.

Évacuons de suite le lien, certes léger, avec deux autres jeunes femmes sous l’Occupation, Cécile et Jeanne, robe rouge à pois blancs, balades sur les toits de Paris. A chacun de voir ou pas. Ne sachant pas vraiment non plus le contenu des échanges entre Laval et le président Lebrun, ou Laval-Pétain sont authentiques ou amplifiés dans les termes par Thierry Gloris, on restera prudent. Plausible cependant quand on s’est intéressé au destin de Laval qui finira fusillé. Par contre on a aimé le cheminement moral et intellectuel de Zoé dans une période où faire un choix était compliqué, mortel même. Gloris le montre parfaitement et on s’attache à cette Zoé Favre, courageuse et fière. Donc on ne boude pas le plaisir à lire cette remise en perspective d’une France qui aujourd’hui encore n’a pas pas pansé toutes les plaies de ces années de feu.

Une Génération française, T3 Ayez confiance !, Soleil, 15,50 €

Ayez confiance !