Memphis, la ville où le temps s’est arrêté

Stephen King, La Quatrième dimension, Rodolphe a revisité ses classiques. Dans Memphis (Glénat) deux journalistes sont persuadés que leur ville est coupée du monde. Mais quel monde et comment sortir de ce cauchemar qui semble durer depuis des années ?

Memphis Louis travaille au Memphis News. Dans la rue il croit reconnaître sa fiancée qui n’a aucun souvenir de lui. Il la suit jusqu’à une curieuse bâtisse. Avec l’aide d’un confrère spécialisé dans l’étrange, Louis réussit à pénétrer dans les lieux où des couples sont figés devant leur télé. Avec l’apparition d’une jeune femme qui va se joindre à eux, les deux hommes se rendent compte que la ville est hors du temps, coupée de l’extérieur. Ils tentent alors d’en sortir et sont confrontés à une réalité dont ils n’ont pas (pour l’instant) la clé.

C’est Léo qui a préfacé ce début de série que l’on doit à l’esprit toujours inventif de Rodolphe. Si le sujet est déjà au moins sur le fond traité à l’écran ou en littérature, Rodolphe y apporte une touche assez originale et y accentue le suspense. On aimerait bien savoir ce qu’il se passe à Memphis. Bertrand Marchal qui signe aussi Namibia trouve avec ce Memphis un terrain plus simple et urbain pour réussir à lâcher son trait.

Memphis, Tome 1, Le Monde Truqué, Glénat, 13,90 €

Le Monde Truqué