Calamity Jane, reine du Far West parisien

Elle a un caractère de putois, un cœur apte à tous les amours, et elle est toujours prête à ouvrir le feu, Calamity Jane, version XXIe siècle, a ressuscité. A Paris, de nos jours, Calamity doit faire face à des dangers que n’auraient pas renié son modèle du Far West.

Calamity Jane Elle est célibataire, Calamity. Une trentenaire un peu boulotte qui devrait faire un peu de sports. Paris pour elle c’est la pampa sauvage et sans pitié. Mais elle a de la ressource. Reine de la carte bleue qui chauffe et de la fête dans des saloons mal famés, Calamity cherche aussi l’amour. Elle a de l’humour et ne crache pas quand même sur le célibat. Elle survit Calamity avec bonne humeur, une forte dose de tendresse et a des projets qui ressemblent beaucoup à ceux des filles d’aujourd’hui.

Jeanne Gaullier, mère de Calamity Jane, ressemble paraît-il beaucoup à sa fille. Elle du caractère et ses gags en une planche généralement à connotations western sont savoureux. L’autre maman de la terreur de l’Ouest c’est Sophie de Villenoisy qui des états de service dans le même registre que Calamity côté scénario. Les deux font bien la paire.

Calamity Jane, Tome 1, La vie comme un western-spaghetti, Jungle, 12, 95 €

La vie comme un western-spaghetti