Frères d’ombre, des destins qui se croisent

Frères d'ombreAlain Rousset est contrôleur à la SNCF. Rien ne le prédestinait à devenir l’ami de Kamel, Algérien clandestin qui fuit son pays parce qu’il ne peut y trouver du travail. Sans le savoir et par un premier réflexe de solidarité Rousset lui évite dans le train de se faire arrêter. Dans Frères d’Ombre, Rousset devient le témoin et l’acteur d’une cavale qui va lui faire toucher du doigt la réalité de l’immigration pour survivre.

Rousset dont le frère Roland a fait la guerre d’Algérie prend Kamel chez lui avec sa mère. Une rafle dans les milieux islamistes fera passer Kamel pour un dangereux terroriste. Rousset recherchera Kamel pour l’aider mais surtout pour lui dire qu’il ne l’a pas dénoncé. Et de fait Rousset découvrira la face cachée d’une immigration très profitable pour certains de nos compatriotes.

Un album très riche de Jérôme Piot et de Sébastien Vassant au dessin (avec un petit air de Ferrandez). Un peu long parfois. La pagination aurait pu être plus ramassée mais cela n’enlève rien à la qualité générale de l’œuvre et surtout à son authenticité, sa crédibilité qui a valeur de témoignage.

Frères d’Ombre, Futuropolis, 22 €