Sans-âme, descente aux enfers

Qui sont les Sans-Âme ? Des mercenaires et des guerriers d’un genre un peu particulier, revenus de tout et peut-être même d’entre les morts. Il faut dire que leurs noms fait froid dans le dos, Sans-Visage, Cannibale, le Troll. Dans un environnement médiéval violent et sans concession, Ian rejoint leur troupe pour le meilleur et surtout le pire sous les ordres du Capitaine. Une saga qui commence, déménage et va révéler des surprises sur le scénario de Stefano Vietti, Luca Enoch , et le dessin de Mario Alberti digne des meilleurs du genre épique. Un héros qui va vite perdre sa naïveté naturelle et s’affirmer comme un digne membre des Sans-âme.

Sans-âme

Il s’est battu comme un lion, Ian et découvre avec horreur le Cannibale sur le champ de bataille parmi les cadavres. Au camp il est soigné avec un fil d’or par une femme, Maadi, qui lui présente le Troll, adjoint du Capitaine, Siran belle brune agressive, Avedis l’elfe, la Charogne. Le Capitaine l’accepte dans la troupe avant de lui casser le nez. Mais à chaque pas il découvre l’horreur de ses compagnons de combat. Parti de chez lui, d’une famille noble, il s’est réfugié chez les Sans-âme et assiège une ville avec eux. Il découvre comment Sans-visage change le masque qui dissimule ses traits avant d’être témoin d’une faute grave.

Sans-âme

Un gentil qui a un bon fond et aura du mal à devenir un vrai méchant mais va se faire ces copains tordus dans tous les sens du terme, Ian a aussi des secrets. La hiérarchie est celle du nombre d’ennemis tués au combat. Les ambiances sont sombres, sanglantes et la palette de personnages bien mise en place, forte. Des débuts très prometteurs pour cette série noire sur un dessin secoué et riche de Marie Alberti. Une descente aux enfers sans protection.

Sans-âme, Tome 1, Paquet, 12 €

Sans-âme