FRNCK T6, retour vers le futur

Il est toujours paumé en pleine pré-histoire Franck mais la hasard va mettre sur sa piste des ados de 1974 qui vont découvrir son téléphone et la caverne où il a dessiné un alphabet sur la paroi. Mais il faut que tout se recoupe, s’enchaîne, repose sur une certaine logique. On ne joue pas impunément avec l’espace temps. On y ajoute des œufs de dinosaures et un petit moustachu nerveux qui rêve de trucider Franck. Allez savoir pourquoi. C’est parti pour un tome 6 de FRNCK qui accumule les surprises concoctées par Brice Cossu et Olivier Bocquet. Mais il faut bien suivre le rythme qui parfois s’emballe pour raccrocher les wagons. Et ce n’est pas fini.

FRNCK1974, par le plus grand des hasards, Francisco vient au secours de Anoukis. Il va l’initier à la spéléologie et dans une grotte couverte de dessins ils trouvent le portable de Franck sur lequel il a laissé son appel au secours. Un objet déroutant pour leur époque mais les deux jeunes gens croient à ce qu’ils ont vu sur l’écran du portable. Mais comment faire pour aider Franck ? Il va falloir plonger au plus profond de la caverne et ils sont obligés de se confier au moniteur de plongée de Francisco, Kraus, qui possède un sous-marin de poche. Mais Klaus les balade et tire tous les avantages des peintures rupestres. Franck de son côté, avec Kenza, trouve des œufs qui vont éclore. Surprise.

Dinosaures

Allez, on recadre tout ça. Le mini-mec Francisco veut la peau de Franck à cause de qui il vit en peau de bêtes. Donc il est arrivé de 1974, CQFD. Mais où est passée Anoukis ? Et les dinosaures dans tout ça ? Comment repartir dans le futur d’autant que ce n’est pas le même pour Francisco et Franck. Des questions sans réponse pour l’instant et une grosse surprise en fin d’album. Vive la boucle temporelle décrite par Franck. On se laisse faire car la série est sympa.

FRNCK, Tome 6, Dinosaures, Dupuis, 10,95 €